Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'envoyé nucléaire sud-coréen discute des tirs de missiles de la Corée du Nord avec ses homologues américains et japonais

Actualités 15.09.2021 à 21h36

SEOUL, 15 sept. (Yonhap) -- Le principal négociateur nucléaire de la Corée du Sud, Noh Kyu-duk, a tenu des entretiens téléphoniques ce mercredi avec ses homologues des Etats-Unis et du Japon pour discuter des derniers tirs de missiles de la Corée du Nord, a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Lors de ces entretiens téléphoniques, Noh et le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim, ont échangé leur évaluation sur le tir de deux missiles balistiques de courte portée par la Corée du Nord, qui a eu lieu plus tôt dans la journée, et ont discuté des réponses communes à apporter à l'avenir, a indiqué le ministère.

«Ils sont convenus de poursuivre une coordination étroite sur les questions nucléaires et autres ayant trait à la Corée du Nord, les deux pays gérant de manière stable la situation dans la péninsule coréenne», a-t-il ajouté.

Lors des entretiens suivants, Noh et Takehiro Funakoshi, directeur général des affaires asiatiques et océaniennes au ministère japonais des Affaires étrangères, sont convenus de continuer à communiquer sur la base des résultats des discussions trilatérales entre les trois émissaires nucléaires qui se sont tenues à Tokyo en début de semaine.

Les entretiens téléphoniques ont eu lieu quelques heures après que Pyongyang a tiré deux missiles balistiques de courte portée en mer de l'Est, aggravant ainsi les tensions après le test d'un nouveau missile de croisière de longue portée effectué le week-end dernier.

Ce dernier essai est le deuxième lancement de missile balistique de la Corée du Nord depuis le début de l'année, et son cinquième essai d'armement d'importance, si l'on tient compte des essais du missile de croisière.

Après les entretiens à Tokyo, Kim a réaffirmé que Washington n'avait aucune intention hostile à l'égard de Pyongyang et qu'il était prêt à les rencontrer sans conditions préalables.

Kim a également exprimé la volonté de son pays de coopérer avec Pyongyang sur les questions humanitaires «indépendamment des progrès réalisés en matière de dénucléarisation.»

Le représentant spécial sud-coréen pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne, Noh Kyu-duk (à dr.), pose pour une séance photos avec ses homologues américain Sung Kim (à g.) et japonais Takehiro Funakoshi, avant leur entretien trilatéral à Tokyo, le mardi 14 septembre 2021.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page