Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Trente ans après son adhésion à l'ONU, la Corée du Sud est devenue un grand contributeur

Actualités 16.09.2021 à 09h41

SEOUL, 16 sept. (Yonhap) -- Les drapeaux des deux Corées flottent au siège des Nations unies à New York depuis le 17 septembre 1991. Il s'agissait d'un tournant décisif pour la diplomatie sud-coréenne.

Après la libération du joug colonial japonais, le pays a reçu des aides de l'ONU dans les années 50 et 60 alors qu'il était en voie de développement. Aujourd'hui, la Corée du Sud est devenu un pays démocratique et bien avancé dans l'économie.

L'idée d'adhésion à l'ONU de la Corée du Sud remonte à 1949, juste après l'adoption d'une résolution la reconnaissant comme le seul gouvernement légitime sur la péninsule coréenne. En janvier 1949, la Corée du Sud a déposé une candidature pour devenir un pays membre des Nations unies mais ces efforts ont échoué en raison de l'objection de la Russie et de la Chine durant la période de guerre froide.

Depuis 30 ans, la Corée du Sud joue un rôle important au sein de l'ONU à l'image de Ban Ki-moon qui a accédé au poste de secrétaire général de l'ONU en 2006 et a été réélu en 2011. La contribution de la Corée du Sud dans le budget onusien n'était que de 0,69% au début avant de passer à 2,27%, le 11e pays le plus gros contributeur sur 193 au total.

Pour l'action de maintien de la paix dans le monde de l'ONU, la Corée du Sud est le 10e pays contributeur avec 569 soldats pour cinq opérations de maintien de la paix.

«Notre position sur la scène internationale s'est bien améliorée et nous avons eu un secrétaire général de nationalité sud-coréenne au sein de l'ONU, mais les relations intercoréennes n'ont pas eu le changement que nous avions souhaité», a estimé Roe Chang-hee, le premier ambassadeur de Corée du Sud aux Nations unies, dans un contact téléphonique en ajoutant que «nous espérions que ces relations deviennent comme celles des deux Allemagnes (avec l'adhésion à l'ONU).»

Le drapeau national de la Corée du Sud avec celui des Nations unies. (Photo d'archives)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page