Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) La Corée du Nord confirme les tirs de missiles depuis un train

Actualités 16.09.2021 à 15h03
Un régiment ferroviaire de missiles tient un exercice de tir le mercredi 15 septembre 2021, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Un missile balistique est tiré depuis un train le mercredi 15 septembre 2021, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Un régiment ferroviaire de missiles tient un exercice de tir le mercredi 15 septembre 2021, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 16 sept. (Yonhap) -- La Corée du Nord a déclaré ce jeudi qu'un régiment ferroviaire de missiles a effectué des tirs d'essai hier, confirmant les lancements, apparemment depuis un train, de deux missiles balistiques à courte portée vers la mer de l'Est.

«Un régiment ferroviaire de missiles a pris part à l'exercice avec la mission de frapper une zone cible à 800 km de distance après s'être déplacé vers la région montagneuse centrale au petit matin du 15 septembre», a rapporté l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

La KCNA a dit que le Nord a frappé avec précision la cible en mer de l'Est.

Les missiles semblent avoir été lancés depuis un train et non d'un tracteur-érecteur-lanceur (TEL), selon des photos publiées par l'agence de presse nord-coréenne.

Les tirs sont intervenus quelques jours après que le Nord a testé un type de missile de croisière nouvellement développé.

La KCNA a indiqué que les exercices avaient été organisés pour «augmenter la capacité à mener des coups multi-concurrents intensifs pour répondre plus activement aux menaces contre nous».

Les tirs d'essai ont été également effectués pour confirmer «la maniabilité du système de missile ferroviaire mis en action pour la première fois» afin de juger l'état de préparation au combat pour «obtenir la maîtrise en cas de vraie guerre».

Pak Jong-chon, membre du présidium du Politburo du Parti du travail, a guidé les derniers exercices avec d'autres hauts officiels. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n'a pas supervisé les tirs d'essai.

«(Pak) a indiqué que le déploiement du système de missile ferroviaire, conformément aux politiques de modernisation de l'armée proposée lors du 8e Congrès de notre Parti, porte une grande signification pour l'amélioration de la dissuasion de guerre du pays», a fait savoir le KCNA.

L'armée sud-coréenne a dit que le Nord développait actuellement divers lanceurs mobiles. «L'évaluation de notre armée est que la Corée du Nord continue de développer divers types de lanceurs», a dit le porte-parole du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), le colonel Kim Jun-rak, lors d'un point de presse régulier, ajoutant qu'une analyse est en cours.

Le nouveau système devrait permettre à la Corée du Nord d'avoir une meilleure mobilité lors de l'utilisation du réseau ferroviaire du pays.

Le train pourrait également avoir été déguisé en train de passagers afin d'éviter la surveillance des satellites militaires, rendant plus difficile la détection de signes d'un lancement de missile imminent, ont dit les experts.

En vertu des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, la Corée du Nord ne peut tirer de missiles balistiques.

Les derniers tests constituent la deuxième série de tirs de missiles balistiques du Nord cette année et le cinquième test d'armes majeures si les tirs de missiles de croisière sont pris en compte.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page