Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les accidents impliquant des dispositifs de mobilité personnelle multipliés par quatre entre 2018 et 2020

National 21.09.2021 à 09h00

SEOUL, 21 sept. (Yonhap) -- Les accidents de la circulation impliquant des appareils de mobilité personnelle, tels que les scooters électriques, ont été multipliés par quatre entre 2018 et 2020, ont montré mardi des données gouvernementales.

Selon les données de l'Agence nationale de la police, communiquées par le député Huh Young du Parti démocrate, le nombre d'accidents de la circulation impliquant des scooters électriques et d'autres dispositifs de mobilité personnelle s'est élevé à 897 en 2020, soit près de quatre fois plus que les 225 accident recensés en 2018.

Pendant la même période, le nombre de blessures et de décès parmi les conducteurs de ces engins a fortement augmenté, passant respectivement de 238 à 895 et de quatre à dix.

Sur le total de ces accidents de la circulation survenus au cours de ces trois années, 56%, soit 890 accidents, se sont produits entre un dispositif de mobilité personnelle et un véhicule, tandis que 495 se sont produits entre un dispositif et une personne.

Sur l'ensemble de ces accidents enregistrés l'année dernière, 387 cas, soit 43%, ont eu lieu à Séoul, indiquent également les données.

La loi modifiée sur la circulation routière est entrée en vigueur en mai face à l'augmentation du nombre d'accidents de la route parmi les conducteurs de scooters électriques, autorisant uniquement les conducteurs possédant au moins un permis moto à utiliser cet engin, pour lequel l'âge minimum a été fixé à 16 ans.

La police punit depuis les infractions à la loi, telles que la conduite sans permis et le non-port de casque, mais beaucoup s'interrogent sur l'efficacité de la loi.

Le député Huh a mis en évidence un vide dans les réglementations pertinentes, attribuable à une révision tardive de la loi, qui a conduit à une telle augmentation des accidents de la route et a appelé à élaborer d'autres mesures juridiques.

Des scooters électriques sont garés contre une borne électrique dans le quartier de Gangnam à Séoul, le 13 juin 2021. (Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page