Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Séoul scrute la volatilité des marchés sur fond de crise d'Evergrande et «tapering» de la Fed

Actualités 23.09.2021 à 16h56

SEOUL, 23 sept. (Yonhap) -- La Corée du Sud prévoit de surveiller de près les marchés financiers, car les problèmes d'endettement de China Evergrande Group et l'incertitude concernant la réduction de la dette, ou «tapering», de la Réserve fédérale américaine (Fed) pourraient accroître la volatilité des marchés, a déclaré jeudi Lee Eog-weon, le premier vice-ministre des Finances.

Lee a indiqué que le gouvernement redoublerait d'efforts afin de ralentir la croissance de la dette des ménages dans le but d'atténuer les déséquilibres financiers.

Les marchés financiers mondiaux ont été secoués cette semaine en raison des craintes qu'un défaut de paiement potentiel du promoteur immobilier criblé de dettes China Evergrande Group ne provoque des ondes de choc dans le système financier chinois, ce qui pourrait faire des ravages sur le marché mondial.

Ces inquiétudes se sont atténuées après que le groupe a annoncé mercredi avoir conclu un accord avec les détenteurs d'obligations locaux afin de régler des paiements d'intérêts, mais les craintes concernant son problème de dettes persistent.

Un écran dans une salle des marchés de la Hana Bank à Séoul montre que l'indice boursier de référence KOSPI a démarré en baisse, le 23 septembre 2021.

L'indice boursier de référence de la Corée du Sud, le KOSPI, a diminué de 12,93 points, ou 0,41%, jeudi après une clôture de marché de trois jours pour les vacances de Chuseok.

La devise coréenne a clôturé à 1.175,50 wons pour un dollar américain, en baisse de 0,5 won par rapport à la session précédente.

Lee a assuré que le gouvernement surveillerait de près les facteurs de risque provenant des marchés émergents.

«Le malaise du marché dû à des facteurs tels que China Evergrande pourrait survenir brusquement dans le processus d'ajustement de la politique monétaire (accommodante) et de désendettement des grandes économies», a-t-il indiqué lors d'une réunion du gouvernement sur la macroéconomie et les marchés financiers.

Par ailleurs, le vice-gouverneur de la Banque de Corée (BOK), Lee Seung-heon, a déclaré que la crise d'Evergrande avait suscité des craintes plus larges sur les marchés. Cependant, Lee a souligné qu'il existait un consensus sur le fait qu'un effondrement du promoteur immobilier chinois chargé de dettes pourrait ne pas geler les marchés financiers mondiaux.

Les décideurs coréens ont également déclaré que la volatilité du marché pourrait augmenter, en fonction du rythme de tapering par la Réserve fédérale de son programme d'achat d'obligations.

Après une réunion de politique de deux jours, la Fed a annoncé qu'elle commencerait probablement à réduire ses achats d'actifs bientôt et a signalé qu'elle pourrait relever le taux d'intérêt directeur dès l'année prochaine. Ce résultat a été largement conforme aux attentes du marché.

«Si la reprise de l'emploi aux Etats-Unis tarde au-delà des attentes de la Fed ou si l'inflation reste élevée plus longtemps que prévu, l'incertitude quant au calendrier d'une hausse des taux pourrait fortement augmenter», a analysé Lee.

Le vice-gouverneur de la BOK a également noté qu'il était possible que la Fed accélère la normalisation de sa politique monétaire.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page