Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La réponse de Pyongyang à la proposition de Moon pour déclarer la fin de la guerre est «très significative», selon un responsable de Cheong Wa Dae

Actualités 24.09.2021 à 20h12

SEOUL, 24 sept. (Yonhap) -- Séoul considère la réponse positive de la Corée du Nord à la proposition du président Moon Jae-in de déclarer la fin officielle de la guerre de Corée de 1950 à 1953 comme «très significative et importante», a déclaré ce vendredi un haut responsable de Cheong Wa Dae.

Kim Yo-jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a déclaré plus tôt ce vendredi que la proposition de Moon de déclarer la fin officielle de la guerre était une «idée admirable» et que Pyongyang était disposé à discuter de l'amélioration des relations intercoréennes si Séoul abandonne son attitude hostile à son égard.

La déclaration est intervenue quelques heures seulement après qu'un vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères a rejeté la proposition de Moon de déclarer la fin de la guerre en affirmant qu'une telle déclaration, décrite comme «quelque chose de prématuré», finirait par devenir un simple bout de papier tant que la «politique hostile» des Etats-Unis restera inchangée.

Les deux Corées sont toujours techniquement en état de guerre, le conflit de trois ans s'étant terminé par un armistice et non un traité de paix.

Kim Yo-jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, lors de sa visite au mausolée de Hô Chi Minh à Hanoï, au Vietnam, le samedi 2 mars 2019. (Photo d'archives Yonhap)

Le conseiller chargé des relations publiques, Park Soo-hyun, a déclaré dans une interview à la radio que Séoul considère la réponse du Nord comme «très significative et importante», disant que les autorités sont en train d'analyser les déclarations de Pyongyang et qu'il était trop tôt pour faire une réponse officielle.

En ce qui concerne la différence de ton entre les deux réponses du Nord le même jour, Park a dit qu'il ne voyait pas de disparité entre les déclarations en termes de message qu'elles véhiculent.

Il a insisté sur le fait que la déclaration du vice-ministre des Affaires étrangères visait particulièrement Washington et voulait dire que Pyongyang était ouvert au dialogue, et la déclaration de Kim Yo-jung «envoyait un message sur le rôle de la Corée du Sud» dans la diplomatie internationale autour de la péninsule coréenne.

Concernant la possibilité de signer une déclaration de la fin de la guerre d'ici la fin du mandat de Moon, Park a estimé qu'elle était «suffisamment possible» si les conditions et les opportunités étaient réunies. «(Les pourparlers sur la signature d'une déclaration) pourraient s'accélérer si les Etats-Unis répondent à la demande du Nord de supprimer la politique d'hostilité et que des dialogues reprennent», a indiqué Park.

Le conseiller a également dit espérer que la Chine puisse jouer un rôle dans la résolution du problème de la péninsule coréenne.

Quant à la possibilité d'un sommet intercoréen lors des Jeux olympiques d'hiver de Pékin l'année prochaine, Park a noté que «toutes les opportunités sont ouvertes».

Le conseiller chargé des relations publiques, Park Soo-hyun, prend la parole lors d'une conférence de presse à Cheong Wa Dae à Séoul le 14 septembre 2021. (Photo d'archives Yonhap)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page