Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Moon ordonne une analyse globale du tir de missile du Nord et de ses récents communiqués

Actualités 28.09.2021 à 21h11

SEOUL, 28 sept. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a ordonné ce mardi à son équipe en charge de la sécurité nationale d'analyser de manière globale les intentions de la Corée du Nord derrière son dernier lancement de missile et ses communiqués publiés il y a quelques jours sur les relations intercoréennes.

Il a donné cette instruction après avoir reçu un compte-rendu de Suh Hoon, conseiller à la sécurité nationale de Cheong Wa Dae, sur les résultats d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité nationale (NSC), selon la porte-parole de Cheong Wa Dae, Park Kyung-mee.

Plus tôt dans la journée, la Corée du Nord a effectué un tir d'essai d'un missile de courte portée vers la mer de l'Est, a déclaré l'armée sud-coréenne sans préciser s'il s'agissait d'un missile balistique ou non.

Moon a ordonné à Suh d'effectuer une «analyse globale et étroite» du lancement de missile du Nord et de ses récents communiqués en vue d'élaborer les moyens de faire face à la situation sécuritaire, a dit Park dans un court communiqué de presse.

Moon faisait référence aux communiqués sucessifs de Kim Yo-jong, sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, dans lesquels elle a dit que Pyongyang envisagerait de déclarer une fin officielle de la guerre de Corée (1950-1953), comme proposé par Moon, et de tenir un sommet avec le Sud si Séoul rétablit la confiance mutuelle. Kim, qui occupe une position de haut rang au sein du régime nord-coréen, n'a toutefois pas précisé les conditions que Pyongyang souhaite.

Par ailleurs, le NSC a exprimé des «regrets» pour le tir de missile en notant que ce dernier est intervenu à un moment où la stabilisation de la situation sécuritaire sur la péninsule coréenne est très importante.

Dans une interview accordée à YTN Radio plus tard dans la journée, Park Soo-hyun, conseiller présidentiel en charge des relations publiques, a annoncé qu'une analyse était en cours pour déterminer les intentions du Nord.

«Nous devrons en savoir plus sur le missile pour comprendre les intentions du Nord», a-t-il indiqué, exhortant Pyongyang à répondre aux appels téléphoniques de Séoul via leurs hotlines.

Président Moon Jae-in. (Photo d'archives Yonhap)

lsr@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page