Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) JCS : le «missile hypersonique» de la Corée du Nord serait dans les premières phases de développement

Actualités 29.09.2021 à 16h32
Le tir de missile hypersonique Hwasong-8 rapporté le mercredi 29 septembre 2021 par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 29 sept. (Yonhap) -- Le missile «hypersonique» nouvellement dévoilé par la Corée du Nord semble être dans ses premières phases de développement et peut être intercepté par les actifs militaires sud-coréens et américains, a analysé ce mercredi le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS).

L'évaluation est intervenue quelques heures après que l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté que l'Académie des sciences de défense nationale (ANDS) a effectué le premier tir d'essai du missile hypersonique Hwasong-8 depuis Toyang-ri, dans la province du Jagang.

«Etant donné la vitesse détectée et d'autres caractéristiques du "missile hypersonique" que la Corée du Nord a tiré hier, il semble être dans ses premières phases de développement, ce qui nécessiterait un temps considérable pour le déploiement réel», a dit le JCS dans un communiqué.

Le missile du Nord aurait volé à une vitesse approximative de Mach 3, bien que l'armée ait refusé de donner des détails, notamment sur la distance parcourue et l'altitude atteinte.

Les missiles hypersoniques volent en général à une vitesse d'au moins Mach 5, ou 6.125 km/h, et sont capables de frapper des cibles à des distances plus longues dans un délai plus bref, en donnant peu de temps à l'ennemi de répondre.

Les Etats-Unis, la Chine et la Russie développent aussi des armes hypersoniques, mais la version du Nord est moins performante.

«La Corée du Sud et les Etats-Unis surveillent le tir d'essai de la Corée du Nord en coordination étroite», a dit un officiel du JCS, en ajoutant que l'armée suivra de très près les activités de missiles du Nord et maintiendra un état de préparation.

Le tir a été effectué trois jours après que Kim Yo-jong, la puissante sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a dit que Pyongyang pourrait déclarer une fin officielle de la guerre et tenir un sommet intercoréen si Séoul abandonne son double jeu et sa politique hostile vis-à-vis du Nord.

Le Conseil de sécurité nationale (NSC) a convoqué une réunion d'urgence sur le tir de missile et a exprimé des regrets pour le lancement, mais ne le considère pas comme une provocation.

Les Etats-Unis ont condamné le dernier tir de missile en disant que c'est une violation de plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et représente une menace pour ses voisins et la communauté internationale.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page