Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Moon exprime une forte confiance envers la posture de défense après les tests de missiles du Nord

Actualités 01.10.2021 à 14h06

SEOUL, 01 oct. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a exprimé ce vendredi sa forte confiance dans la position de défense de la Corée du Sud, affirmant qu'il avait proposé une déclaration de fin de guerre avec la Corée du Nord sur la base d'une telle préparation et s'engageant à faire face avec sévérité à toute menace pour le pays.

Son discours dans le cadre du 73e Jour de la fondation de l'armée est intervenu quelques heures après que le Nord a déclaré avoir testé un missile antiaérien un jour plus tôt lors du troisième lancement de missile en deux semaines environ. Plus tôt cette semaine, le régime nord-coréen a testé ce qu'il prétend être un missile «hypersonique».

«Je suis fier de notre solide position de sécurité. J'ai proposé d'adopter une déclaration de fin de guerre et d'ouvrir une nouvelle ère de conciliation et de coopération à la communauté internationale basée sur une telle confiance et fierté», a affirmé Moon dans un discours télévisé marquant le Jour de la fondation de l'armée.

«Le gouvernement et l'armée répondront sévèrement à tout acte menaçant la vie et la sécurité des personnes», a-t-il assuré lors de la cérémonie qui s'est tenue à bord du Marado, un navire de débarquement amphibie, dans la baie de Yeongil, dans le sud-est de la ville portuaire de Pohang.

La baie est l'endroit où les forces américaines ont lancé leur première opération de débarquement militaire pendant la guerre de Corée (1950-1953).

Le président Moon Jae-in fait un salut militaire durant la cérémonie marquant le 73e Jour de la fondation de l'armée sur le navire de débarquement amphibie Marado à Pohang, dans la province du Gyeongsang du Nord, le vendredi 1er octobre 2021

La semaine dernière, Moon a proposé dans un discours à l'Assemblée générale des Nations unies que les deux Corées et les Etats-Unis, éventuellement rejoints par la Chine, déclarent officiellement la fin de la guerre. Le Nord en réponse a exprimé sa volonté de discuter d'une telle déclaration à condition que Séoul assure le respect mutuel.

Les deux Corées sont toujours techniquement en guerre, car la guerre de Corée s'est terminée par un cessez-le-feu et non un traité de paix.

Moon a souligné que la responsabilité première et principale du commandant en chef est de créer et de maintenir une paix durable sur la péninsule coréenne et a promis de répondre sévèrement à tout acte menaçant la vie et la sécurité de la population.

Il a également mis en avant que la Corée du Sud renforce encore sa posture de sécurité et de défense, et a indiqué que le pays «produisait des missiles plus puissants» après la levée complète des restrictions imposées par les Etats-Unis sur le développement balistique.

Le président a également souligné que «la Corée du Sud et les Etats-Unis renforçaient leur position de défense commune» dans le cadre des efforts visant à remplir les conditions du transfert du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre des troupes sud-coréennes de Washington à Séoul.

Moon a également mentionné l'augmentation du budget pour la défense nationale, la recherche et le développement d'armes de nouvelle génération ainsi que les salaires des soldats enrôlés.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page