Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul préoccupé par la demande de partage d'informations de Washington sur les fabricants de puces

Actualités 06.10.2021 à 10h22

SEOUL, 06 oct. (Yonhap) -- Le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie a exprimé ce mercredi ses craintes concernant la dernière demande de Washington aux fabricants de puces locaux de partager des informations sur leurs chaînes d'approvisionnement, dans un contexte de préoccupation croissante concernant la fuite de secrets commerciaux majeurs.

Le ministre du Commerce Yeo Han-koo a rencontré son homologue américaine, Katherine Tai, à Paris en marge de la réunion du Conseil de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour partager des opinions sur diverses questions commerciales bilatérales, selon le ministère.

Au cours de la réunion, Yeo a fait savoir que la Corée du Sud craignait de plus en plus que les informations demandées par Washington soient trop vastes et puissent inclure des secrets commerciaux d'entreprises liées.

Séoul préoccupé par la demande de partage d'informations de Washington sur les fabricants de puces - 1

En réponse, Tai a déclaré que cette décision visait à relever les défis de la chaîne d'approvisionnement mondiale des semi-conducteurs, et que Washington continuerait de travailler avec les organisations concernées afin de répondre aux appréhensions de la Corée du Sud.

La semaine dernière, le département du Commerce des Etats-Unis a demandé aux fabricants de puces mondiaux, dont Samsung Electronics Co., de répondre à sa demande d'informations destinée soi-disant à «aider à améliorer la confiance et la transparence au sein de la chaîne d'approvisionnement».

Les informations couvrent les détails sur «les stocks, la demande et la dynamique de livraison». Le département du Commerce a ajouté que les entreprises étaient invitées à partager les informations «volontairement».

La veille, le ministre de l'Industrie Moon Sung-wook a également souligné lors d'un audit parlementaire que la demande était «sans précédent» et que la Corée du Sud réviserait les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) si nécessaire.

Samsung Electronics et SK hynix Inc. ont déclaré qu'ils n'avaient rien à dire sur la demande des Etats-Unis à ce stade, ajoutant qu'ils devaient réexaminer la question.

Les observateurs de l'industrie ont estimé qu'une telle requête de Washington pourrait exercer une pression sur les fabricants de puces locaux.

«Il semble que le gouvernement américain essaie de contrôler la chaîne d'approvisionnement car son industrie automobile souffre du Covid-19», a observé Ahn Ki-hyun, directeur exécutif de l'Association coréenne de l'industrie des semi-conducteurs (KSIA).

«Mais comme il est rare de demander des informations sensibles pouvant être considérées comme des secrets d'affaires, les entreprises ressentent probablement une forte pression.»

Les puces représentent environ 20% des expéditions à l'étranger de la Corée du Sud, constituant l'épine dorsale de l'économie tributaire des exportations.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page