Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La ville de Séoul interdit les rassemblements prévus par la KCTU ce mois-ci

Actualités 10.10.2021 à 15h24

SEOUL, 10 oct. (Yonhap) -- La municipalité de Séoul a interdit les rassemblements prévus ce mois-ci par la Confédération coréenne des syndicats (KCTU), un syndicat parapaluie local, conformément à la loi sur la prévention de la propagation des maladies infectieuses, a déclaré ce dimanche un responsable de la ville.

La décision a été prise suite à une demande officielle de la KCTU d'organiser des rassemblements en plein air dans plusieurs quartiers de la capitale le 20 octobre. La KCTU a déclaré qu'elle avait l'intention d'organiser une grève générale ce jour-là.

La municipalité a cependant envoyé un document officiel à la KCTU afin de l'informer de sa décision d'interdire ses rassemblements. Les autorités prévoient de maintenir l'interdiction de rassemblements dans les rues dans le cadre des efforts visant à freiner la propagation du Covid-19, avec les restrictions strictes de distanciation sociale en place.

Face à cette situation, la KCTU pourrait de nouveau appeler à des rassemblements illégaux de «style guérilla», comme ceux qui ont eu lieu au centre-ville en juillet.

En vertu de la loi sur le contrôle et la prévention des maladies infectieuses, le maire de Séoul a le pouvoir d'interdire les rassemblements dans la ville.

La KCTU pourrait porter l'affaire devant un tribunal pour obtenir une injonction contre l'ordre de la ville, selon des observateurs.

Elle prévoit qu'environ 550.000 membres de tout le pays se joindront à la prochaine grève générale.

Un rassemblement organisé par la Confédération coréenne des syndicats (KCTU), au centre de Séoul, le 3 juillet 2021. (Photo d'archives Yonhap)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page