Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Kim Jong-un appelle à renforcer les capacités militaires mais déclare que l'ennemi est «la guerre elle-même»

Corée du Nord 12.10.2021 à 15h11
Exposition de missiles
Poignée de main de Kim Jong-un
Anniversaire du Parti du travail

SEOUL, 12 oct. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a appelé à renforcer les capacités militaires du pays pour faire face à ce qu'il a décrit comme des «forces hostiles» à l'encontre de Pyongyang, tout en soulignant que le plan n'est pas destiné à lancer une guerre contre la Corée du Sud ni les Etats-Unis, a rapporté ce mardi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Kim a tenu ces propos lundi dans un discours à une exposition sur le développement de la défense destinée à marquer le 76e anniversaire de la fondation du Parti du travail, critiquant Séoul et Washington pour leurs exercices militaires conjoints et leur développement d'armes.

«Les Etats-Unis signalent fréquemment qu'ils ne sont pas hostiles vis-à-vis de notre pays, mais il n'y a aucun fondement comportemental pour croire qu'ils ne le sont pas», a déclaré Kim, selon la KCNA. «Pour nos descendants, nous devons être forts. Nous devons tout d'abord être forts.»

Les propos sont intervenus moins de deux semaines après que la Corée du Nord a testé un nouveau missile antiaérien dans sa quatrième série de tirs de missiles rien qu'en septembre.

Lors de cette rare exposition, la Corée du Nord a dévoilé de nouvelles armes dont le missile «hypersonique» récemment développé et le missile balistique intercontinental Hwasong-16.

Le ministère sud-coréen de la Défense a déclaré que les autorités de renseignement sud-coréennes et américaines étaient en train d'analyser les armes présentées à l'exposition.

«Les menaces militaires auxquelles notre pays fait face sont différentes de ce que nous avons vu il y a 10, cinq ou trois ans», a noté Kim en ajoutant que les tensions sur la péninsule coréenne ne seront pas résolues facilement «à cause des Etats-Unis».

Il a accusé Séoul d'être «hypocrite» et d'avoir un «double critère» en continuant de renforcer ses capacités militaires et en parlant de «paix, coopération et prospérité».

En exprimant de «forts regrets», Kim a averti que le Nord répondrait par des «actions fortes» si la Corée du Sud continue de «porter atteinte à nos droits d'autodéfense».

Cela dit, Kim a aussi souligné que le renforcement de la puissance militaire du Nord ne visait pas la Corée du Sud, en disant que «l'histoire horrible» d'un conflit entre le même peuple ne doit se reproduire «sur cette terre».

«Notre ennemi est la guerre elle-même, non un pays particulier ou des forces comme la Corée du Sud et les Etats-Unis», a poursuivi Kim. «Mais nos efforts extérieurs pour la paix ne doivent en aucun cas signifier un renoncement à nos droits d'autodéfense.»

A propos du discours de Kim, le ministère sud-coréen de l'Unification a exhorté Pyongyang à revenir à la table du dialogue en notant que les questions intercoréennes ne peuvent pas être réglées avec les critères d'une seule partie.

«Ces différences doivent être résolues à travers le dialogue», a dit un officiel du ministère.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page