Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul et Washington réaffirment leurs efforts pour s'engager avec Pyongyang

Actualités 13.10.2021 à 09h27
Le conseiller à la sécurité nationale de la Corée du Sud, Suh Hoon, et son homologue américain, Jake Sullivan, posent pour une séance photos lors de leur réunion à Washington le 12 octobre 2021. (Photo fournie par l'ambassade de Corée du Sud à Washington. Revente et archivage interdits)

WASHINGTON, 12 oct. (Yonhap) -- Les conseillers à la sécurité nationale de la Corée du Sud et des Etats-Unis, Suh Hoon et Jake Sullivan, ont réaffirmé ce mardi leur volonté de s'engager avec la Corée du Nord, tout en promettant de travailler ensemble pour ramener le Nord à la table du dialogue.

Sullivan a également réaffirmé que les Etats-Unis n'appliquaient pas de politique hostile envers le Nord, lors d'une réunion bilatérale avec son homologue sud-coréen à Washington, selon le Conseil de sécurité nationale (NSC) de la Corée du Sud.

«Les deux parties ont noté qu'ils se consultaient sans cesse sur les questions nord-coréennes, incluant leurs efforts diplomatiques à tous les niveaux, en vue d'engager la Corée du Nord depuis que les Etats-Unis ont dévoilé leur politique vis-à-vis de la Corée du Nord», a-t-il dit à propos de la réunion.

«La partie américaine a réaffirmé la sincérité des Etats-Unis selon laquelle ils n'appliquent aucune politique hostile vis-à-vis de la Corée du Nord et a réitéré aussi sa position qu'ils s'engageront dans des négociations avec la Corée du Nord n'importe quand, n'importe où et sans conditions préalables. Les deux parties sont convenues de continuer de travailler étroitement sur les moyens concrets de s'engager avec la Corée du Nord», a-t-il ajouté.

Suh est arrivé dans la capitale américaine lundi.

Le voyage de l'officiel sud-coréen aux Etats-Unis fait suite à une série d'événements impliquant le pays reclus, dont la restauration des canaux de communication directs entre les deux Corées plus tôt ce mois-ci après une suspension de 55 jours.

La Corée du Nord avait rétabli les lignes de communication transfrontalières après une suspension de 13 mois en juillet mais les avait rompues de nouveau environ deux semaines après leur rétablissement.

Suh a noté que la partie américaine a exprimé son soutien fort au dialogue intercoréen, tout en exhortant aussi la Corée du Nord à répondre positivement à l'ouverture des Etats-Unis.

«Les Etats-Unis ont exprimé leur soutien fort au dialogue Sud-Nord pour réaliser des percées dans les situations sur la péninsule coréenne et liée à la pandémie de Covid-19», a-t-il noté lors d'une rencontre avec des journalistes à Washington.

«La Corée du Sud et les Etats-Unis sont tombés d'accord sur le fait que des progrès pratiques pourraient être réalisés pour aborder les situations actuelles si la Corée du Nord s'engage plus activement dans les dialogues Sud-Nord et Nord-USA», a ajouté Suh.

Pyongyang n'a pas encore répondu à la proposition de Washington pour le dialogue.

Suh a également dit avoir expliqué les efforts de Séoul visant à mettre officiellement fin à la guerre de Corée (1950-1953) et à consulter étroitement Washington sur la question.

«Avant tout, j'ai confirmé encore une fois que le gouvernement américain est aussi grandement intéressé et déterminé à promouvoir la paix sur la péninsule coréenne», a-t-il ajouté.

Les efforts actuels de Séoul pour déclarer une fin officielle de la guerre de Corée fait suite à la proposition formulée par le président Moon Jae-in lors de l'Assemblée générale des Nations unies le mois dernier, qui a noté qu'une telle déclaration pourrait aider à redémarrer le processus de dénucléarisation du Nord.

Le déplacement de Suh est intervenu aussi sur fond de rhétorique nord-coréenne renouvelée selon laquelle Washington a une intention hostile vis-à-vis de Pongyang.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a appelé lundi (heure de Séoul) à des efforts pour renforcer les capacités militaires du Nord en affirmant que la Corée du Nord continue de faire face aux menaces militaires des forces hostiles.

Suh et Sullivan se sont accordés à dire que l'alliance Etats-Unis-Corée du Sud était désormais dans les meilleures conditions, renforcée davantage par le sommet entre leurs présidents à Washington en mai.

«Les deux parties... ont noté que des mesures de suivi sont en train d'être prises dans divers domaines tels que la coopération vaccinale, le changement climatique, les nouvelles technologies et la chaîne d'approvisionnement en semi-conducteurs depuis que les pays sont convenus de développer l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis en un "partenariat global vers le futur" lors du sommet en mai», a souligné le NSC dans un communiqué de presse.

«Les deux parties ont également noté que leurs discussions ont contribué à renforcer la coopération entre les deux pays sur le développement de l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis, la question liée à la dénucléarisation de la péninsule coréenne et d'autres questions mondiales, et sont convenues de continuer leur communication à tous les niveaux», a-t-il ajouté.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page