Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les Etats-Unis organiseront une réunion sur la lutte contre les ransomwares venant notamment de Corée du Nord

Corée du Nord 13.10.2021 à 18h06

WASHINGTON, 13 oct. (Yonhap) -- Des responsables de plus de 30 pays, dont la Corée du Sud, discuteront cette semaine des moyens de contrer les ransomwares de pays comme la Russie et la Corée du Nord, lors d'une réunion virtuelle dirigée par les Etats-Unis, a annoncé un responsable américain.

La discussion en ligne, qui se tiendra mercredi et jeudi, intervient après une série d'attaques récentes de ransomwares contre des entreprises et des bureaux du gouvernement américains par des auteurs présumés basés dans d'autres pays, dont la Chine, la Russie et la Corée du Nord.

«Alors que les Etats-Unis facilitent cette réunion, nous ne considérons pas cela uniquement comme une initiative américaine», a déclaré mardi un haut responsable de l'administration américaine aux journalistes lors d'un briefing téléphonique.

«De nombreux gouvernements ont été indispensables à l'organisation de la réunion, et quatre pays en particulier se sont portés volontaires pour diriger et organiser des discussions thématiques spécifiques : l'Inde pour la résilience, l'Australie pour les perturbations, le Royaume-Uni pour la monnaie virtuelle et l'Allemagne pour la diplomatie», a ajouté l'officiel.

Il a indiqué que la réunion de deux jours sur «l'initiative contre les ransomwares» abordera un large éventail de questions, allant des efforts visant à améliorer la résilience nationale de chaque pays en matière de cybersécurité à l'interruption et à la poursuite des criminels.

Les cyberactivités malveillantes de Pyongyang seront également à l'ordre du jour, a noté le responsable.

L'officiel a expliqué que le pays communiste était en partie la raison de l'accent mis sur les quatre domaines de discussion lors de la prochaine réunion.

«Parce que même si nous pouvons travailler pour essayer de former des spécialistes ; vous savez, comme vous l'avez dit, la Corée du Nord est notoirement difficile à traiter ; ce que nous contrôlons, c'est nous-mêmes», a mis en avant le responsable.

«Donc, (...) nous allons travailler avec des partenaires du monde entier à ce sujet et (…) tirer parti de la coopération internationale pour perturber l'écosystème des ransomwares.»

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page