Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Une déclaration de fin de guerre favoriserait la dénucléarisation, selon l'envoyé nucléaire sud-coréen

Actualités 17.10.2021 à 09h52

WASHINGTON, 16 oct. (Yonhap) -- Le principal envoyé nucléaire de la Corée du Sud, Noh Kyu-duk, a dit samedi qu'une déclaration officielle de fin de la guerre de Corée (1950-1953) aiderait à reprendre les discussions en vue de la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Noh a fait cette déclaration alors qu'il va rencontrer ses homologues américain et japonais à Washington pour chercher des moyens visant à faire revenir Pyongyang à la table des négociations.

Les pourparlers à venir devraient concerner la récente proposition du président Moon Jae-in pour déclarer de manière formelle la fin de la guerre de Corée. Noh estime qu'il s'agirait de la mesure la plus efficace pour bâtir la confiance avec le Nord.

«J'espère d'autres discussions en profondeur sur divers sujets comme la déclaration de fin de guerre», a-t-il indiqué devant des journalistes à son arrivée à l'aéroport international de Washington-Dulles.

«(La déclaration) serait significative en tant que porte vers des discussions pour la dénucléarisation complète et la paix durable sur la péninsule coréenne.»

Noh Kyu-duk, le principal envoyé nucléaire de la Corée du Sud, parle à des journalistes à son arrivée à l'aéroport international de Washington-Dulles, le samedi 16 octobre 2021.

Noh et le représentant spécial américain pour la Corée du Nord, Sung Kim, s'entretiendront lundi avant une rencontre trilatérale avec le Japonais Takehiro Funakoshi le lendemain. Une réunion entre ce dernier et le Sud-Coréen aura lieu mardi également, selon des officiels à Séoul. La dernière rencontre en personne à trois s'est déroulée le mois dernier à Tokyo.

Noh a dit espérer avoir des échanges «constructifs» avec Kim pour inciter le régime nord-coréen à dialoguer de nouveau. Il a ajouté que Séoul et Washington étaient en train de préparer des aides humanitaires pour le Nord et qu'elles seraient bientôt prêtes.

«Les deux parties discutent actuellement de divers moyens créatifs (pour ramener le Nord au dialogue)», a aussi dit Noh.

Noh Kyu-duk, le principal envoyé nucléaire de la Corée du Sud, à son arrivée à l'aéroport international de Washington-Dulles, le samedi 16 octobre 2021.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page