Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Moon affirme que la Corée du Sud compte obtenir une forte capacité de défense pour assurer la paix

Actualités 20.10.2021 à 16h25
Le président Moon Jae-in à bord d'un avion d'attaque léger FA-50 arrive à l'aéroport de Séoul, à Seongnam, dans la province du Gyeonggi, pour assister à une cérémonie de l'Exposition internationale de l'aéronautique et de la défense de Séoul (ADEX).
Le président Moon Jae-in prononce une allocution le mercredi 20 octobre 2021 à l'aéroport de Séoul à Seongnam, dans la province du Gyeonggi, lors d'une cérémonie à l'Exposition internationale de l'aéronautique et de la défense de Séoul (ADEX).

SEOUL, 20 oct. (Yonhap) -- Garantir la paix est la raison pour laquelle la Corée du Sud doit se doter de solides capacités de défense, a déclaré ce mercredi le président Moon Jae-in, alors que le pays cherche à construire une armée basée sur la science et la technologie de pointe sur fond de développement nucléaire et balistique du Nord.

Moon a fait ces remarques lors d'une cérémonie d'ouverture de l'Exposition internationale de l'aéronautique et de la défense de Séoul (ADEX) qui offre un aperçu approfondi du matériel militaire de pointe comme les jets furtifs, les intercepteurs de missiles avancés et les drones à hydrogène, quelques heures après que le Nord a annoncé le tir d'essai réussi d'un nouveau type de missile mer-sol balistique stratégique (MSBS).

«Une forte capacité de défense vise toujours à assurer la paix», a mis en avant Moon. «La République de Corée cherche à construire une force armée intelligente et puissante basée sur une technologie de pointe.»

Concernant la base de capacités de défense globales que personne n'ose contester, la Corée du Sud ne ménagera aucun effort pour assurer la paix avec le monde, a-t-il affirmé.

Séoul développera également son industrie de la défense comme l'un des principaux moteurs de croissance du pays pour un monde débordant de paix et de prospérité, a ajouté Moon.

Plus tôt dans la journée, Pyongyang a confirmé avoir effectué la veille un test de lancement d'un nouveau type de MSBS. Moon n'a fait aucune mention du tir d'essai du Nord.

Cette semaine, la Corée du Sud s'apprête à lancer sa fusée spatiale locale. En cas de succès, elle deviendra le 10e pays au monde à envoyer un satellite dans l'espace avec sa propre technologie.

Le Nuri de 200 tonnes, qui utilise des moteurs à combustible liquide, devrait décoller jeudi en transportant une charge utile factice de 1,5 tonne au centre spatial de Naro à Goheung, à 473 kilomètres au sud de Séoul.

Moon a déclaré que la Corée du Sud augmenterait ses investissements dans la technologie spatiale, en particulier pour les technologies liées aux propergols solides pour les lanceurs spatiaux. Le pays prévoit de lancer une fusée spatiale locale à combustible solide vers 2024.

Par rapport aux véhicules spatiaux à moteur liquide, ceux à base solide sont connus pour être plus rapides, plus simples et plus rentables à lancer.

Tout en incorporant les technologies de pointe du secteur privé dans la force militaire du pays, le gouvernement encouragera l'armée à transférer sa technologie spatiale au secteur privé, a expliqué Moon.

Ce faisant, le secteur de la défense pourrait apporter une contribution significative à la croissance des entreprises privées et créer environ 45.000 nouveaux emplois, a-t-il mis en avant.

Séoul a soumis à l'Assemblée nationale un budget de défense total de 55.200 milliards de wons (46,8 milliards de dollars) pour l'année prochaine, soit une augmentation de 37% par rapport à 2017.

Moon a volé à bord d'un avion de combat avant d'assister à la cérémonie, devenant le premier président sud-coréen à le faire.

«Pour la première fois en tant que président de la république de Corée, aujourd'hui j'ai volé dans notre ciel à bord d'un avion d'attaque sud-coréen», a fait savoir Moon.

L'avion d'attaque léger FA-50 transportant Moon a survolé Séoul et Cheonan, à environ 90 km au sud de Séoul, où le Hall de l'indépendance de la Corée (IHK) se situe.

Le vol a eu lieu pour honorer les combattants de l'indépendance et souhaiter la paix permanente et la stabilité sur la péninsule coréenne, selon Moon.

Le FA-50 est la variante attaque de l'avion d'entraînement supersonique T-50 Golden Eagle qui a été mis au point par Korea Aerospace Industries (KAI) et le constructeur américain Lockheed Martin.

as26@yna.co.kr

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page