Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Quelques faits sur la fusée spatiale sud-coréenne Nuri

Science/Tech 21.10.2021 à 17h54

SEOUL, 21 oct. (Yonhap) -- Voici quelques faits concernant la fusée spatiale sud-coréenne Nuri, ou Korea Space Launch Vehicle-II (KSLV-II), qui a été lancée depuis le centre spatial de Naro dans la ville côtière de Goheung, dans le sud du pays.

- Nuri signifie «monde» en coréen et est aussi connu sous le nom de Korea Space Launch Vehicle-II (KSLV-II). Il s'agit d'une fusée à trois étages développée pour placer un satellite de 1,5 tonne sur une orbite basse de 600-800 kilomètres au-dessus de la Terre.

- La fusée Nuri de 47,2 mètres de long et d'un diamètre maximum de 3,5 mètres pèse 200 tonnes. Elle utilise quatre moteurs liquides de 75 tonnes dans son premier étage, un moteur liquide de 75 tonnes dans le deuxième et un moteur liquide de sept tonnes dans le troisième.

- Pour le lancement de ce jeudi, la fusée emportera un satellite factice de 1,5 tonne dans l'espace.

- Le site de lancement est le centre spatial de Naro situé à Goheung, dans la province du Jeolla du Sud, à 473 km au sud de Séoul.

- Une fois lancée, la fusée doit voler vers le sud depuis le site de lancement sur la côte sud de la péninsule coréenne. Son premier étage doit retomber à environ 413 km du site de lancement avant la séparation de la coiffe à 1.514 km et la chute du deuxième étage dans les eaux à 2.800 km du site de lancement.

- La séparation du premier étage doit avoir lieu 127 secondes après le lancement à une altitude de 59 km, la séparation de la coiffe devant arriver à 233 secondes à une altitude de 191 km. La séparation du deuxième étage se produira ensuite à 274 secondes à une altitude de 258 km. Le satellite factice sera séparé à 967 secondes, soit environ 16 minutes après le lancement, à 700 km au-dessus de la Terre.

- La Corée du Sud a investi un total 1.960 milliards de wons (1,7 milliard de dollars) dans le projet de développement de la fusée Nuri. Plus de 300 entreprises sud-coréennes y ont participé, dont Hanwha Aerospace Co., chargé de l'assemblage de moteurs à propergol liquide de 75 tonnes.

- Nuri est mis au point avec les technologies de fusée sud-coréennes, de la conception et de la fabrication aux tests et au lancement, une étape importante pour le pays qui dépendait jusqu'à présent largement des ressources étrangères pour le développement de véhicules lanceurs spatiaux.

- En cas de succès, la Corée du Sud deviendra le septième pays au monde à avoir développé avec ses propres technologies un véhicule lanceur spatial pouvant transporter un satellite de plus d'une tonne, après la Russie, les Etats-Unis, la France, la Chine, le Japon et l'Inde.

Préparation du lancement de Nuri

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page