Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Moon déclare que la fusée Nuri a terminé toutes les séquences de vol mais n'a pas réussi à mettre en orbite son satellite factice

Actualités 21.10.2021 à 20h30

SEOUL, 21 oct. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré ce jeudi que la première fusée spatiale sud-coréenne de fabrication nationale a complété toutes les séquences de vol comme prévu, mais qu'elle n'a pas réussi à mettre en orbite un satellite factice.

Moon a félicité les scientifiques et les ingénieurs pour le développement de la fusée spatiale qui a volé à une altitude cible de 700 kilomètres, la décrivant comme une «réalisation honorable».

«Le lancement-test de Nuri-ho a été effectué. J'en suis fier», a déclaré Moon au public après avoir assisté au lancement au centre spatial de Naro, l'unique port spatial du pays. «Malheureusement, nous n'avons pas parfaitement atteint l'objectif, mais nous avons réalisé un exploit très honorable pour ce premier lancement.»

Après 12 ans de développement, les ingénieurs ont effectué le tir du lanceur à trois étages de 200 tonnes, baptisé KSLV-II et également connu sous le nom de Nuri, qui a transporté la charge utile fictive de 1,5 tonne au centre spatial de Naro à Goheung, à 473 kilomètres au sud de Séoul.

Le président Moon Jae-in délivre un message au public après avoir assisté au lancement au centre spatial de Naro, le 21 octobre 2021.
Le premier véhicule de lancement spatial sud-coréen, connu sous le nom de Nuri, décolle du centre spatial de Naro à Goheung, dans la province du Jeolla du Sud, à 473 kilomètres au sud de Séoul, le 21 octobre 2021.

Moon a déclaré que les scientifiques et les ingénieurs cherchaient à savoir pourquoi le satellite factice n'est pas resté en orbite après avoir été apparemment déployé avec succès depuis la fusée. Les trois étages de la fusée Nuri ont fonctionné avec succès, a déclaré Moon.

En comblant les lacunes du lancement de jeudi, la Corée du Sud tentera de mettre en orbite une charge utile lors du deuxième lancement de Nuri prévu en mai prochain, a déclaré le président.

«La mise en orbite stable d'un satellite factice reste une tâche inachevée. Cependant, porter un véhicule de lancement à une altitude de 700 kilomètres est un grand exploit en soi et nous rapproche de l'espace», a déclaré Moon.

Le taux de réussite des fusées nouvellement développées lors du premier essai est de 30% à ce jour, selon les scientifiques.

La fusée Nuri utilise un groupe de quatre moteurs liquides de 75 tonnes dans son premier étage, un moteur liquide de 75 tonnes dans le deuxième étage et un moteur liquide de 7 tonnes dans le troisième étage.

Un lancement réussi ferait de la Corée du Sud le septième pays au monde à avoir développé un lanceur spatial capable de transporter un satellite de plus d'une tonne, après la Russie, les etats-Unis, la France, la Chine, le Japon et l'Inde.

Nuri est la première étape de l'ambitieux programme spatial sud-coréen. Moon s'est engagé à faire atterrir une sonde sud-coréenne sur la Lune d'ici 2030.

La Corée du Sud prévoit de procéder à quatre autres lancements de la fusée Nuri jusqu'en 2027 afin d'accroître sa fiabilité, ont indiqué des responsables.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page