Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Sung Kim réaffirme la coopération sur «différentes idées et initiatives incluant la déclaration de fin de guerre»

National 24.10.2021 à 13h40
Noh Kyu-duk (à g.), négociateur nucléaire en chef de la Corée du Sud, et son homologue américain Sung Kim, se sont rencontrés le dimanche 24 octobre 2021 à l'hôtel Lotte à Séoul pour discuter du processus de paix sur la péninsule coréenne alors que Kim a confirmé la poursuite de la coopération afin de réaliser différentes idées et initiatives incluant la déclaration de la fin de la guerre de Corée (1950-1953).
Le négociateur nucléaire en chef de la Corée du Sud, , s'exprime après avoir eu une rencontre à huis-clos avec son homologue américain Sung Kim, le dimanche 24 octobre 2021, à l'hôtel Lotte à Séoul. Les deux parties ont discuté de «différentes idées et initiatives incluant la déclaration de la fin de la guerre de Corée (1950-1953).»
Le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, , prend la parole lors d'un briefing tenu à l'hôtel Lotte à Séoul, le dimanche 24 octobre 2021, juste après la réunion à huis-clos avec son homologue sud-coréen, Noh Kyu-duk, au sujet des différentes idées et initiatives incluant la déclaration de la fin de la guerre de Corée (1950-1953).

SEOUL, 24 oct. (Yonhap) -- Le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim, a réaffirmé que Washington continuera de coopérer avec Séoul afin d'élaborer «différentes idées et initiatives pour engager la Corée du Nord, incluant la déclaration de la fin de guerre de Corée (1950-1953)».

Après être arrivé hier à Séoul, Kim a rencontré ce matin à l'hôtel Lotte son homologue sud-coréen, Noh Kyu-duk, pour une réunion à huis-clos. Dans le cadre de cet entretien, Sung Kim a dit espérer coopérer avec Noh tout en affirmant partager le même objectif sur la question de la péninsule coréenne.

Il a également répété que les Etats-Unis sont prêts à rencontrer la Corée du Nord sans condition et qu'ils n'ont aucune intention d'hostilité à son encontre en demandant une réponse positive de la part du Nord.

Kim n'a pas mentionné tout de même la position concrète de Washington sur la proposition de Séoul de déclarer la fin officielle de la guerre de Corée.

Quant au récent tir de missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) de la Corée du Nord, et les autres tirs, l'émissaire américain l'a qualifié de «préoccupant» et a dit qu'il a des «effets pervers» sur l'instauration de la paix sur la péninsule coréenne.

Il a également noté que ces tirs de missiles nord-coréens enfreignent les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et sont une menace contre les pays voisins. Kim a désigné le tir du missile nord-coréen comme une «provocation» et une «action causant l'instabilité», tout en demandant l'arrêt de ces actes et la reprise du dialogue.

Kim a par ailleurs mentionné que les Etats-Unis sont prêts à coopérer avec la Corée du Nord pour ce qui est des aides humanitaires aux classes les plus vulnérables en Corée du Nord.

De son côté, Noh a indiqué avoir eu «une discussion approfondie sur la proposition de déclarer la fin de la guerre de Corée dans le cadre d'une prolongation de la rencontre à Washington». «Le gouvernement américain espère que le Nord répondra rapidement à l'appel au dialogue lancé par les différents instances», a-t-il ajouté.

Noh a indiqué que «les deux parties ont reconfirmé que si jamais le dialogue avec la Corée du Nord reprend, tous les sujets incluant les intérêts de la Corée du Nord pourraient être discutés», appelant Pyongyang à répondre rapidement.

«La Corée du Sud et les Etats-Unis se sont mis d'accord pour se rencontrer très prochainement afin d'avoir une discussion supplémentaire tenant compte des suivies du dialogue d'aujourd'hui» a dit Noh.

Le principal émissaire nucléaire de Séoul et ses homologues américain et japonais, Sung Kim et Takehiro Funakoshi, ont eu une réunion trilatérale à Washington les 18 et 19 octobre dernier afin de discuter d'une stratégie commune à l'égard du régime nord-coréen.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page