Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) L'héritier de Samsung condamné à une amende de 70 mlns de wons pour utilisation illégale de propofol

National 26.10.2021 à 16h50
L'héritier du groupe Samsung, Lee Jae-yong, arrive à la Cour centrale du district de Séoul le mardi 26 octobre 2021 pour assister à un verdict sur l'affaire d'utilisation illégale de propofol.

SEOUL, 26 oct. (Yonhap) -- L'héritier du groupe Samsung, Lee Jae-yong, a été condamné à une amende de 70 millions de wons (60.055 dollars) ce mardi pour utilisation illégale de propofol, un anesthésique général intraveineux, des dizaines de fois pendant plusieurs années.

La Cour centrale du district de Séoul a également ordonné une saisie supplémentaire de 17 millions de wons alors qu'elle a reconnu Lee coupable de violation de la loi sur les stupéfiants.

En juin, le Parquet a inculpé le vice-président de Samsung Electronics Co. pour s'être prétendument fait injecter du propofol à des fins autres que médicales 41 fois au total entre janvier 2015 et mai 2020 dans une clinique de chirurgie plastique située dans le sud de Séoul.

Le tribunal a fait savoir que l'usage régulier de propofol, qui a les mêmes hauts niveaux d'addiction et de dépendance que d'autres stupéfiants illégaux, doit être strictement interdit.

«Le dosage était assez élevé et son crime n'est pas léger. En considérant son influence sociale, il doit se conformer à la loi et montrer l'exemple», a indiqué le tribunal.

La cour a également exhorté Lee «à se libérer du propofol afin de devenir un parent sain et exemplaire pour ses enfants».

Les procureurs ont initialement réclamé une amende de 50 millions de wons dans le cadre d'un acte d'accusation sommaire, qui ne nécessite pas de procès formel, mais ont changé d'avis pour demander un procès formel et ont requis une amende supérieure après que Lee s'est révélé avoir utilisé du propofol plus souvent qu'ils ne l'ont estimé initialement.

Lee a purgé une peine de prison après avoir été condamné à deux ans et demi de détention par la Haute Cour de Séoul le 18 janvier dans le cadre de l'affaire de corruption impliquant l'ancienne présidente Park Geun-hye. Il a obtenu une libération conditionnelle en août.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page