Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Plus forte augmentation des prix à la consommation en près de 10 ans en octobre

Actualités 02.11.2021 à 11h11
Des citoyens font des courses dans une grande surface le dimanche 24 octobre 2021.
(Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 02 nov. (Yonhap) -- Les prix à la consommation ont fortement progressé en près d'une décennie en octobre en raison de l'effet de base et de la hausse des prix du pétrole, ont montré ce mardi des données de Statistique Corée (KOSTAT), soulignant la pression inflationniste intensifiée sur fond de reprise économique.

Les prix à la consommation ont augmenté de 3,2% en octobre par rapport à l'année dernière, une accélération par rapport au gain de 2,5% en septembre, selon les données. Par rapport au mois précédent, les prix ont augmenté de 0,1%.

Cela marque l'augmentation la plus rapide en glissement annuel depuis janvier 2012, lorsque les prix à la consommation ont progressé de 3,3%.

En octobre, les prix à la consommation ont progressé de plus de 2%, la cible d'inflation à moyen terme de la banque centrale, pour le septième mois consécutif.

La hausse est principalement attribuée à l'effet de base lié aux subventions publiques de l'année dernière pour les factures de téléphones portables et la hausse des prix du pétrole.

Le gouvernement a réduit les frais de téléphone portable de 20.000 wons (17 dollars) par personne pour des groupes d'âge spécifiques en octobre 2020 afin de soulager leur fardeau financier sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«Les prix des produits agricoles se sont stabilisés le mois dernier, mais les prix des produits pétroliers et industriels ont continué d'augmenter et ceux des services publics ont fortement baissé», a déclaré Eo Woon-sun, un haut officiel de KOSTAT, à des journalistes.

Les prix du pétrole ont bondi à cause de la forte demande sur fond de reprise économique mondiale.

Les prix des produits pétroliers ont bondi de 27,3% en glissement annuel, la plus forte augmentation depuis août 2008, alors que les prix sont restés élevés.

Les prix du brut de Dubaï, la référence de la Corée du Sud, a atteint un niveau record annuel de 84,37 dollars le baril le 25 octobre, en hausse par rapport à une moyenne de 72,63 dollars en septembre. La Corée du Sud dépend des importations pour ses besoins énergétiques.

Les prix des produits agricoles, de l'élevage et de la pêche ont étendu leurs gains, mais la croissance sur un an a commencé à se ralentir nettement en septembre. Les prix de ces produits ont augmenté de 0,2%, un ralentissement par rapport à un gain de 3,7% en septembre.

Les prix des logements ont progressé de 1,8% le mois dernier, marquant une augmentation pour le 18e mois consécutif. Ces prix ont étendu leurs gains malgré les efforts du gouvernement pour les contrôler.

Les prix des produits de première nécessité, 114 articles étroitement liés à la vie quotidienne du peuple, comme l'alimentation, les vêtements et le logement, ont augmenté de 4,6% en glissement annuel en octobre. Il s'agissait du gain le plus rapide depuis mars 2011.

L'inflation de base, qui exclut la volatilité des prix des produits alimentaires et du pétrole, a augmenté de 2,4% en glissement annuel le mois dernier, le niveau le plus rapide depuis décembre 2015.

Le gouvernement a décidé la semaine dernière de réduire temporairement les taxes sur le carburant de 20% à partir du 12 novembre pendant environ six mois afin d'atténuer la pression à la hausse sur l'inflation.

Le ministère des Finances a indiqué que la réduction des taxes aiderait à abaisser le taux d'inflation d'un maximum de 0,33 point de pourcentage.

L'affaiblissement de la monnaie coréenne face au dollar américain a boosté les prix des importations. Le won a baissé de 1,6% depuis septembre et a atteint le niveau le plus bas en 14 mois de 1.198,8 wons face au dollar américain le 12 octobre.

Pour freiner l'inflation, Séoul prévoit de geler les factures de gaz naturel pour les deux prochains mois et cherchera à laisser les frais de services publics inchangés jusqu'à la fin de cette année.

La Banque de Corée (BOK) devrait relever le taux d'intérêt directeur ce mois-ci pour maîtriser l'inflation et la dette des ménages.

Le mois dernier, la BOK a fait une allusion à une hausse supplémentaire de taux d'intérêt pour novembre après l'avoir gelé à 0,75%. La BOK a relevé le taux d'un quart de point de pourcentage en août par rapport à un record de 0,5%.

Le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, a indiqué que le taux de croissance des prix à la consommation en 2021 devrait dépasser la prévision de 2,1% de la banque centrale.

La quatrième économie d'Asie est sur la voie de la reprise grâce aux exportations solides, malgré le dernier rebond de cas de Covid-19.

La BOK a maintenu ses perspectives de croissance économique à 4% pour cette année. Le gouvernement a prévu une croissance économique de 4,2% pour cette année.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page