Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Le ministère des Affaires étrangères lance un groupe de travail pour la «sécurité économique»

Actualités 04.11.2021 à 17h12
Le président Moon Jae-in participe à une session du sommet du G20 pour adresser les chaînes d'approvisionnement, le dimanche 31 octobre 2021. A droite se trouve le président américain Joe Biden.

SEOUL, 04 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud a établi un nouveau groupe de travail au sein du ministère des Affaires étrangères pour soutenir les efforts pangouvernementaux visant à construire des chaînes d'approvisionnement résilientes d'articles clés et répondre au défis économiques, ont déclaré ce jeudi des officiels.

L'équipe de «sécurité économique» a été lancé plus tôt cette semaine. Elle collaborera avec d'autres agences gouvernementale afin de soutenir les efforts des entreprises locales pour résoudre les questions liées aux chaînes d'approvisionnement, qui ont émergé comme un dossier brûlant en particulier sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) prolongée.

La chaîne d'approvisionnement mondiale est affectée par la pénurie de puces mémoire, les coûts de transport élevés et les retards de livraison qui posent des défis aux secteurs électronique et automobile.

Le ministère a expliqué que l'équipe était destinée à doubler les efforts pour résoudre des questions urgentes liées à la chaîne d'approvisionnement et pour atténuer les risques sur la sécurité et les entreprises face aux incertitudes croissantes dans l'économie mondiale.

«Des organes gouvernementaux, dont le ministère des Affaires étrangères, déploient des efforts concertés pour utiliser toutes les ressources disponibles afin de faire face aux questions liées à la chaîne d'approvisionnement», a déclaré le porte-parole du ministère Choi Young-sam dans un communiqué. «En outre, le ministère a décidé de lancer le groupe de travail en estimant que des réponses plus intensives et professionnelles sont nécessaires pour aborder une grande variété de questions incluant l'économie, la sécurité et la technologie.»

Le nouveau groupe de travail sera rattaché au département des relations économiques bilatérales destiné à traiter les questions économiques en suspens et pourrait être étendu à l'avenir pour couvrir une plus grande variété de domaines selon l'importance croissante de la gestion de la chaîne d'approvisionnement, d'après un haut officiel. Ce dernier a noté que le ministère a demandé une augmentation de budget pour l'année prochaine afin d'élargir le champ de la diplomatie économique.

La décision est intervenue alors que les fabricants de puces mondiaux, dont le sud-coréen Samsung Electronics Co., sont confrontés à la pression à peine voilée de l'administration Joe Biden de partager des informations sur les stocks et d'autres détails d'ici le 8 novembre.

L'appel de Washington a suscité des préoccupations sur une éventuelle fuite de ce que les entreprises considèrent comme des principaux secrets commerciaux et soulevé des questions sur la façon de répondre à ces questions sensibles en respectant les règles de divulgation des informations.

Les Etats-Unis ont également intensifié les pressions sur leurs alliés pour qu'ils se joignent aux efforts de réorganisation des chaînes d'approvisionnement en réduisant la dépendance vis-à-vis de la Chine.

Le président sud-coréen a assisté à un sommet sur les chaînes d'approvisionnement convoqué par le président américain Joe Biden en marge du G20 à Rome dimanche et a promis un plus grand rôle de Séoul dans la lutte contre les défis affectant le commerce mondial.

Lors de leur sommet en mai, Moon et Biden s'étaient convenus de renforcer la coopération bilatérale pour solidifier les chaînes d'approvisionnement mondiales pour les puces, batteries et d'autres articles.

Des responsables sud-coréens soulignent la nécessité d'élargir la portée de l'alliance avec les Etats-Unis pour couvrir la diplomatie économique, conformément à l'orientation en changement de Washington sur les liens dans le commerce et l'investissement.

Dans le cadre de ces efforts, un dialogue économique de haut niveau est prévu le mois prochain pour discuter des mesures de suivi sur les problèmes de la chaîne d'approvisionnement, selon l'officiel du ministère.

Séoul a déclaré qu'il était également en consultation avec la partie chinoise pour atténuer les inquiétudes concernant la pénurie de solution d'urée-eau utilisée dans les véhicules diesel afin de réduire les émissions.

Les prix du fluide ont grimpé en flèche ces dernières semaines, la Chine ayant restreint ses expéditions de matières premières essentielles à diverses industries, pesant sur le secteur logistique national.

«L'ambassade de Corée du Sud en Chine a fourni un soutien pour aider à simplifier le processus d'inspection et assurer la livraison rapide du stock comme déjà convenu», a indiqué Choi. «Le ministère et l'ambassade poursuivront leurs efforts diplomatiques pour résoudre le problème.»

as26@yna.co.kr

rainmaker0220@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page