Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Adoption d'une résolution onusienne sur les droits de l'Homme en Corée du Nord

Corée du Nord 18.11.2021 à 10h36

SEOUL, 18 nov. (Yonhap) -- La Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations unies (ONU) a adopté une résolution sur les droits humains en Corée du Nord pour la 17e année consécutive, condamnant les «violations systématiques, généralisées et flagrantes» des droits de l'Homme dans le pays ermite.

Ce projet de résolution intitulée «Situation des droits de l'Homme en République populaire démocratique de Corée» a été déposé par la Slovénie au nom de l'Union européenne (UE). Il a été adopté ce mercredi (heure américaine) à l'unanimité sans vote.

La commission a souligné dans ce projet que «l'Assemblée générale des Nations unies condamnerait dans les termes les plus vigoureux les violations systématiques, généralisées et flagrantes des droits humains commises depuis longtemps et encore aujourd'hui par la République populaire démocratique de Corée».

La résolution a noté qu'il existe en Corée du Nord des «violations des droits humains, notamment la torture et d'autres châtiments ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ; toutes les formes de violence sexuelle et fondée sur le genre, notamment les viols ; l'existence d'un vaste système de camps de prisonniers politiques».

La résolution exhorte Pyongyang «à mettre immédiatement fin aux violations systématiques, généralisées et graves des droits humains ; à fermer immédiatement les camps de prisonniers politiques.»

Elle appelle également le royaume ermite «à faire en sorte que les acteurs humanitaires aient pleinement et librement accès aux personnes en situation de vulnérabilité ; et à coopérer avec le programme Covax pour un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19», notant la fermeture des frontières nord-coréennes.

Avant l' adoption du projet de résolution, le représentant de la Corée du Nord auprès des Nations unies, Kim Song, a pris la parole pour le rejeter «catégoriquement». Il l'a qualifié «de ''farce'', et de ''stratagème politique'', dénonçant la politique hostile à son pays des Etats-Unis et de l'UE et une atteinte ''intolérable'' à la souveraineté de la Corée du Nord», d'après le rapport publié sur le site Web de la Troisième Commission de l'ONU.

Le représentant de la Slovénie lors de la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations unies. (Image capturée sur le site Web des Nations unies. Revente et archivage interdits)
Le représentant de la Corée du Nord auprès des Nations unies Kim Song. (Image capturée sur le site Web des Nations unies. Revente et archivage interdits)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page