Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) La Corée et les Etats-Unis conviennent de nouveaux canaux de dialogue sur les chaînes d'approvisionnement

International 19.11.2021 à 21h12
Le ministre du Commerce, Yeo Han-koo, serre la main de la représentante américaine au commerce (USTR), Katherine Tai, lors d'une réunion du comité conjoint de l'accord de libre-échange (ALE) Corée-Etats-Unis le vendredi 19 novembre 2021 à l'hôtel Shilla, à Séoul.
Le ministre du Commerce Yeo Han-koo (2e à partir de la gauche), discute avec la représentante américaine au commerce Katherine Tai (3e à partir de la droite), lors de la réunion du comité conjoint de l'accord de libre-échange Corée-etats-Unis, dans un hôtel de Séoul, le 19 novembre 2021.

SEOUL, 19 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis sont convenus ce vendredi d'établir de nouveaux canaux de dialogue pour renforcer la coopération sur les chaînes d'approvisionnement et d'autres questions commerciales d'intérêt commun, ont déclaré les deux parties.

L'accord a été conclu lors d'une réunion du comité conjoint de l'accord bilatéral de libre-échange (ALE) coprésidé par le ministre du Commerce Yeo Han-koo et la représentante américaine au commerce (USTR), Katherine Tai.

«Le ministre Yeo et l'ambassadrice Tai sont convenus d'initier de nouvelles approches par le biais de canaux de communication améliorés afin de traiter efficacement les questions émergentes liées au commerce dans des domaines tels que les défis de la chaîne d'approvisionnement, les technologies émergentes, l'écosystème numérique et la facilitation du commerce, avec l'intention d'approfondir la coopération pour permettre des approches et des réponses communes aux défis auxquels le commerce mondial est confronté», peut-on lire dans leur déclaration conjointe.

Les deux parties ont également discuté de la nécessité de «créer des politiques commerciales durables, résilientes, inclusives et compétitives qui permettent d'atteindre une prospérité générale», selon la déclaration.

Séoul et Washington ont cherché à renforcer leur coopération pour assurer la résilience des chaînes d'approvisionnement en composants majeurs et autres articles, tels que les puces, dans un contexte de pénurie mondiale de l'offre et d'intensification de la rivalité entre la Chine et les Etats-Unis.

Au début du mois, le ministre de l'Industrie, Moon Sung-wook, a rencontré la secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo, et a convenu de créer un nouveau canal de dialogue au niveau des directeurs sur les semi-conducteurs et de tenir une réunion inaugurale en décembre.

«Nous utilisons le KORUS pour discuter de la manière dont nous pouvons nous attaquer aux principaux problèmes et défis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui, tels que la résilience de la chaîne d'approvisionnement, les droits des travailleurs et la protection de l'environnement», a déclaré Tai dans son discours d'ouverture. Le KORUS désigne le pacte de libre-échange bilatéral.

Les deux parties ont également discuté des tarifs douaniers sur l'acier, selon le ministère.

«Nous avons fait part une nouvelle fois de notre position et de nos inquiétudes concernant les règles de la section 232 et demandé que les deux parties entament des négociations dans le meilleur délai», a déclaré le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie dans un communiqué.

Washington a décidé en octobre de lever les tarifs douaniers à l'importation de 25% sur l'acier européen et de 10% sur l'aluminium imposés par l'ancien président Donald Trump en 2018.

En 2018, les Etats-Unis ont supprimé les droits de douane sur les produits sud-coréens en échange d'un quota d'importation annuel de 2,63 millions de tonnes, soit 70% du volume moyen des exportations de produits sidérurgiques sud-coréens au cours des trois dernières années.

Au cours des entretiens, les deux parties sont convenues de tenir des réunions sur les affaires du travail dans un avenir proche, soulignant l'importance des questions du travail et de l'environnement pour le bien-être de la population.

Plus tôt dans la journée, Tai a rencontré le ministre du Travail, An Kyung-duk, et a discuté des moyens de faire progresser la coopération en matière de renforcement des droits des travailleurs et des normes internationales du travail, a indiqué le bureau de An.

Les nouvelles technologies dans les secteurs agricoles, un certificat d'origine et un visa étaient également au programme de la rencontre entre Yeo et Tai.

En outre, les deux officiels ont évalué les accomplissements de l'ALE KORUS entré en vigueur en mars 2012.

«La Corée est l'un de nos partenaires commerciaux les plus précieux et l'un de nos alliés les plus proches. Le KORUS continue d'être à la fois le reflet de cette relation étroite et la base sur laquelle nous pouvons nous appuyer pour la rendre encore plus étroite et plus coopérative», a déclaré Tai.

C'est la première fois en 11 ans qu'un haut responsable américain du commerce se rend en Corée du Sud. Tai est arrivée à Séoul jeudi pour une visite de quatre jours qui comprend une réunion avec le ministre du Travail.

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page