Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Moon se dit préoccupé par le rebond des cas de contamination et met en garde contre l'autosatisfaction

Actualités 22.11.2021 à 09h15
Le président Moon Jae-in prend la parole lors d'un débat télévisé national avec le peuple, le dimanche 21 novembre 2021.
Le président Moon Jae-in prend la parole lors d'une rencontre télévisée nationale avec le peuple, le dimanche 21 novembre 2021.
Le président Moon Jae-in écoute une question lors d'un débat télévisé avec le peuple, le dimanche 21 novembre 2021.

SEOUL, 22 nov. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré dimanche être préoccupé par le récent rebond des cas de nouveau coronavirus (Covid-19) alors que la nation a assoupli certaines mesures de distanciation sociale et exhorté le peuple à respecter strictement les règles antivirus malgré le taux élevé de vaccination.

«Le nombre de patients confirmés est en hausse même si le taux de vaccination augmente. Les règles antivirus, dont le port du masque, doivent être suivies», a déclaré Moon lors d'un débat télévisé national avec le peuple.

Les nouveaux cas de Covid-19 sont restés au-dessus de 3.000 pour le cinquième jour consécutif dimanche, sur fond d'inquiétudes sur la réouverture complète des établissements scolaires et une résurgence des infections à l'approche de l'hiver.

Les cas journaliers n'ont pas montré de signes de ralentissement au cours des dernières semaines, alors que le pays a commencé à assouplir les restristions antivirus le 1er novembre dans le cadre de la première des trois phases du régime «vivre avec le Covid» pour un retour progressif à la normalité.

La récente résurgence des cas de virus suscite des préoccupations sur le début de l'hiver, en particulier à l'approche de la réouverture complète des cours en présentiel dans les écoles cette semaine.

Moon a indiqué que la hausse des infections avait été largement prévue comme les autorités sanitaires ont atténué certaines mesures antivirus, mais a exprimé ses craintes sur une pénurie de lits d'hôpitaux dans les unités de soins intensifs, alors que le nombre de patients dans un état grave augmente à un rythme plus rapide.

Le chef de l'Etat a indiqué que les autorités sanitaires aideraient les hôpitaux à gérer les patients gravement malades en fournissant suffisamment de lits d'hôpitaux.

La semaine dernière, le gouvernement a réduit l'intervalle entre la dernière injection de vaccin contre le Covid-19 et la dose de rappel pour les personnes âgées et d'autres dans les établissements à haut risque afin d'endiguer les infections après une vaccination complète et les cas graves.

«Nous devons augmenter l'efficacité de la vaccination en administrant rapidement les doses de rappel», a déclaré Moon.

En vertu de la première phase, les personnes sont autorisées à se rassembler en groupes de 10 au maximum, quelle que soit leur situation vaccinale. Cependant, les mesures préventives de base comme le port du masque à l'intérieur restent en vigueur.

Les restrictions sur les heures d'ouverture des commerces, qui couvrent les restaurants, les cafés et les cinémas sont entièrement levées, à l'exception des installations de divertissement.

Les établissements à haut risque, tels que les bars et les discothèques, sont tenus d'introduire le système de «passe vaccinal» pour que les visiteurs prouvent qu'ils ont été complètement vaccinés ou qu'ils ont été testés négatifs.

La Corée du Sud projette de passer à la deuxième phase à la mi-décembre après une période d'évaluation de deux semaines mais les autorités sanitaires ont averti que le pays ne pourrait pas entrer dans la deuxième phase si la tendance actuelle continue.

Moon a dit que les autorités pourraient resserrer les mesures de distanciation sociale si le nombre croissant de patients dans un état grave pose une menace sérieuse au système de soins de santé du pays.

Le président a dit toutefois que la Corée du Sud pourrait procéder à un retour par étape à la vie normale alors que le gouvernement s'attend à s'assurer des lits d'hôpitaux suffisants et à ce que le personnel médical soigne les patients gravement malades.

Le débat de 100 minutes s'est focalisé sur les situations liées au Covid-19 et à la vie quotidienne du peuple.

En décrivant la flambée des prix des logements comme l'affaire la plus regrettable durant son administration, Moon a dit que son gouvernement continuerait de faire des efforts pour stabiliser ces prix jusqu'au dernier jour de son mandat.

Les prix des logements n'ont montré augun signe de ralentissement alors que plus de personnes ont contracté des emprunts aux banques pour acheter des logements dans l'attente de prix plus élevés malgré une série de restrictions gouvernementales.

Le parti au pouvoir, le Parti démocrate (PD), et le ministère de l'Economie et des Finances se sont opposés à la fourniture de fonds de secours d'urgence à toute la population.

Le ministre des Finances Hong Nam-ki avait dit que les fonds seraient fournis aux personnes vulnérables frappées par la pandémie.

Moon a dit soutenir la décision du gouvernement de donner des fonds de secours aux personnes vulnérables uniquement.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page