Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des restes du premier prêtre catholique de Corée vont être conservés au Burkina Faso

International 24.11.2021 à 10h46

SEOUL, 24 nov. (Yonhap) -- Une partie des restes de Saint-André Kim Tae-gon, le premier prêtre catholique natif de Corée, sera conservée dans un pays africain, a annoncé ce mercredi l'Eglise catholique.

Le cardinal André Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul, a remis la relique à Mgr Julien Kabore, chargé d'affaires de la Nonciature apostolique à Manille, lors d'une réunion tenue à Séoul la veille, selon l'archidiocèse catholique de Séoul.

Les restes seront enchâssés en la cathédrale Saint-Joseph de l'archidiocèse de Koupela au Burkina Faso. L'église, qui a été récemment construite dans la ville orientale du pays d'Afrique de l'Ouest, a été financée par une communauté catholique sud-coréenne à Séoul.

Le cardinal André Yeom Soo-jung (à g.) remet une partie de la dépouille de Saint-André Kim Tae-gon, le premier prêtre catholique natif de Corée, à Mgr Julien Kabore, chargé d'affaires de la Nonciature apostolique à Manille, à Séoul, le 23 novembre 2021. (Photo fournie par l'archidiocèse catholique de Séoul. Revente et archivage interdits)

Kim a été ordonné premier prêtre coréen en 1845, mais a été persécuté et exécuté pour avoir pratiqué le christianisme l'année suivante à l'âge de 25 ans. Il a été canonisé comme saint par le pape Jean-Paul II lors de sa visite en Corée du Sud en 1984.

L'archidiocèse de Séoul a déclaré que Mgr Kabore, qui est né au Burkina Faso, a précédemment demandé au cardinal Yeom que la relique soit placée dans son pays pour commémorer le 200e anniversaire de la naissance du saint en 2021.

«En concluant notre célébration du bicentenaire de Kim, je suis reconnaissant de pouvoir donner les restes de Saint-André Kim Tae-gon au Burkina Faso», a déclaré le cardinal Yeom dans un communiqué publié par l'archidiocèse de Séoul.

La relique de Saint-André Kim Tae-gon, le premier prêtre catholique natif de Corée. (Photo fournie par l'archidiocèse catholique de Séoul. Revente et archivage interdits)

Les restes de Kim sont actuellement dispersés et conservés dans 200 endroits en Corée du Sud et à l'étranger, dont Rome, Macao et l'Indonésie.

L'église catholique sud-coréenne a célébré le 200e anniversaire de la naissance du saint pendant environ un an, en organisant divers événements et campagnes commémoratifs, notamment des programmes de pèlerinage et des cultes spéciaux.

Ce week-end, des messes commémoratives auront lieu dans les églises et chapelles catholiques du pays et achèveront ainsi une année de célébrations.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page