Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : les nouvelles infections et les cas graves à des niveaux record

Actualités 24.11.2021 à 17h58

SEOUL, 24 nov. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) ont bondi à un nouveau niveau record, poussant le gouvernement à envisager d'imposer un plan d'urgence seulement quelques semaines après avoir assoupli les mesures de distanciation sociale sous le régime «vivre avec le Covid».

Le Premier ministre Kim Boo-kyum a exhorté les autorités sanitaires à intensifier les règles antivirus, en disant que le pays fait face au premier obstacle dans ses efforts pour retourner à la normalité et la région métropolitaine de Séoul, foyer de la moitié des 52 millions d'habitants du pays, est dans une situation «grave».

Le pays a rapporté 4.115 nouveaux cas de Covid-19, dont 4.088 infections locales, portant le nombre total de cas à 425.065, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le chiffre est le plus important depuis que le pays a rapporté son premier cas en janvier 2020. Il bat le record précédent de 3.292 cas signalés jeudi dernier.

Les cas graves ont également atteint un niveau record de 586. Le pays a ajouté 34 décès supplémentaires dus au Covid-19, le nombre le plus important depuis le début de la quatrième vague épidémique en juillet, portant le total à 3.362, et le taux de mortalité à 0,79%.

Les autorités sanitaires ont signalé plus tôt 4.116 infections et 35 décès liés au coronavirus, mais elles ont ensuite exclu le décès d'un bébé mort-né infecté par le virus, le premier du genre depuis le déclenchement de la pandémie.

L'exclusion a été faite car le fœtus est décédé avant l'enregistrement de la naissance, ont expliqué les autorités.

Les infections quotidiennes ont bondi alors que le gouvernement a commencé à assouplir les restrictions antivirus le 1er novembre pour un retour progressif à la vie pré-pandémique sous le régime «vivre avec le Covid» à trois phases.

La Corée du Sud projetait de passer à la deuxième étape à la mi-décembre après une période d'évaluation de deux semaines, mais les autorités sanitaires ont averti que le pays ne pourrait pas l'appliquer si la tendance actuelle se poursuit.

Le gouvernement cherche actuellement à s'assurer suffisamment de lits d'hôpitaux, en particulier dans la région métropolitaine de Séoul, alors que les infections demeurent élevées et le nombre de patients dans un état grave est en hausse.

«Nous devons intensifier les mesures de soutien pour que les patients asymptomatiques et ceux manifestant des symptômes légers puissent recevoir des traitements à domicile sans encombre», a dit Kim.

Selon les autorités sanitaires, environ 83,3% des lits d'hôpitaux réservés aux patients dans un état grave étaient occupés dans les hôpitaux de Séoul et dans la région voisine mardi à 17h.

Parmi les cas locaux, Séoul, la province du Gyeonggi et la ville d'Incheon ont signalé 1.730, 1.176 et 219 cas respectivement, a indiqué la KDCA. Leur chiffre combiné a représenté plus de 70% des infections locales.

Un total de 42,32 millions de personnes, ou 82,4% de la population du pays, ont reçu leur première dose de vaccin contre le Covid-19, et 40,63 millions de personnes, soit 79,1%, ont été entièrement vaccinées, a indiqué la KDCA.

Des travailleurs médicaux en combinaison de protection soignent les patients atteints du Covid-19 dans une unité de soins intensifs d'un hôpital réservé au Covid-19 à Pyeongtaek, à 70 kilomètres au sud de Séoul, le 23 novembre 2021.

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page