Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul accroît sa surveillance des marchés financiers face aux risques liés au variant Omicron

Economie 29.11.2021 à 11h41
Le premier vice-ministre de l'Economie et des Finances, Lee Eog-won (Photo fournie par le ministère de l'Economie. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- A la suite de l'identification du variant Omicron du nouveau coronavirus (Covid-19) plus contagieux que les autres, les autorités financières de Séoul renforceront la surveillance des marchés financiers pour l'éventuel impact, en particulier une volatilité accrue à court terme, a déclaré ce lundi le vice-ministre des Finances Lee Eog-won.

A une réunion d'examen macroéconomique tenue ce matin, le premier vice-ministre des Finances a noté qu'«il est devenu difficile d'exclure l'éventualité d'un accroissement de la volatilité sur les marchés locaux et étrangers à court terme à cause du manque d'informations» sur le nouveau variant Omicron, considéré plus contagieux.

En évoquant le cas précédent où il y a eu une chute des titres et une hausse des taux de change avec l'arrivée de la troisième vague de l'épidémie, Lee a annoncé que le gouvernement lancerait un système de surveillance financière 24h sur 24. Il a ajouté qu'«en cas de nécessité, nous déploierons des mesures préemptives et actives en collaboration avec les institutions concernées.»

Lee a estimé que les marchés locaux disposent d'une force résiliente à la vue de ses expériences pour surmonter l'impact de la dernière vague épidémique sachant qu'il y a eu une croissance du travail à distance et de la consommation en ligne qui ont servi d'amortisseur de l'impact causé par la pandémie.

Face au classement du nouveau variant Omicron par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le gouvernement impose des restrictions sur les visas et les arrivées de huit pays africains depuis hier. Les pays concernés sont l'Afrique du Sud, le Botswana, le Zimbabwe, la Namibie, le Lesotho, l'Eswatini, le Mozambique et le Malawi.

Les nouveaux cas d'infection, qui ne cessent de croître dans le pays, avec un nombre élevé de patients gravement malades, pèsent sur les efforts du pays qui cherche à retrouver une vie normale avec un assouplissement progressif des restrictions dans le cadre du programme «vivre avec le Covid» mis en place au début de ce mois.

Le gouvernement dévoilera des mesures de quarantaine révisées plus tard dans la journée afin de lutter contre la recrudescence du virus après une réunion dirigée par le président Moon Jae-in.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page