Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef du Pentagone sera à Séoul cette semaine pour des entretiens annuels sur la sécurité

Actualités 29.11.2021 à 14h11

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin viendra cette semaine à Séoul pour des entretiens annuels de défense avec son homologue sud-coréen sur le transfert envisagé du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre, les menaces nord-coréennes, la cybersécurité et d'autres questions, ont déclaré des responsables sud-coréens.

Austin s'apprête à partir pour la Corée du Sud mardi (heure de Washington) afin d'assister à la 53e Réunion consultative sur la sécurité (SCM) prévue jeudi. Il s'agira du premier SCM entre le ministre sud-coréen de la Défense Suh Wook et Austin depuis l'investiture de l'administration Joe Biden en janvier.

Le SCM interviendra alors que Séoul et Washington intensifient leur coordination dans le but de reprendre la diplomatie nucléaire avec Pyongyang, malgré les indications selon lesquelles la Corée du Nord renforcerait ses programmes nucléaire et balistique.

Le transfert de l'OPCON en temps de guerre basé sur des conditions figurera en bonne place à l'ordre du jour, après quoi un général sud-coréen quatre étoiles dirigera les forces combinées en temps de guerre. Actuellement, les Etats-Unis détiennent l'OPCON en temps de guerre, tandis que Séoul a l'OPCON en temps de paix.

Les deux parties devraient discuter du moment et de la manière dont elles mèneront le test de capacité opérationnelle complète (FOC) du programme en trois étapes conçu pour vérifier les capacités de la Corée du Sud requises pour le transfert de l'OPCON.

Les alliés ont effectué le test de capacité opérationnelle initiale (IOC) dans le cadre d'un programme en trois étapes en 2019 mais ils n'ont pas encore terminé le test FOC), en grande partie à cause des restrictions liées à la pandémie prolongée. Le test de capacité de mission complète (FMC) est la dernière étape du programme de vérification.

Les discussions Séoul-Washington concernant le test FOC se sont déroulées dans une atmosphère «très amicale», a rapporté un officiel sud-coréen la semaine dernière. Des remarques qui ont fait naître l'espoir de progrès dans les consultations connexes entre les deux parties.

Suh et Austin prévoient également de discuter des moyens de renforcer la coopération en matière de cybersécurité, y compris la reprise du «Groupe de travail sur la cyber-coopération», un dispositif que les alliés ont accepté de former il y a des années mais n'ont pas encore pleinement activé en raison de problèmes administratifs et autres.

La coopération spatiale est un autre sujet clé, alors que Washington cherche à rallier ses alliés et partenaires afin de promouvoir l'utilisation sûre et durable de l'espace au milieu des signes d'une course aux armements dans le nouveau domaine de la sécurité.

En outre, le ministre et le secrétaire prévoient d'évoquer les moyens de soutenir la diplomatie en cours pour encourager le retour de Pyongyang au dialogue et remettre sur les rails les efforts bloqués pour une paix durable sur la péninsule coréenne.

Au SCM, les deux parties devraient également aborder le processus en cours de retour des bases militaires américaines à Yongsan, dans le centre de Séoul, afin de garantir que le méga-projet de Séoul visant à construire un parc national puisse se dérouler comme prévu.

Dans un communiqué de presse la semaine dernière, le Pentagone a fait savoir qu'au SCM, «les deux parties devraient s'engager à continuer de développer l'alliance, la clé de voûte de la paix et de la stabilité sur la péninsule coréenne et en Asie du Nord-Est, dans un esprit de renforcement mutuel et tourné vers l'avenir.»

Mis à part Suh et Austin, le SCM se déroulera également en présence des plus hauts responsables de la défense des alliés, y compris les chefs d'état-major interarmées de Séoul, le général Won In-choul, et son homologue américain, le général Mark Milley, ainsi que l'amiral John C. Aquilino, le chef du Commandement pour l'Indo-Pacifique des Etats-Unis, et Paul LaCamera, le chef du Commandement des forces combinées (CFC) et du Commandement des Nations unies (UNC) en Corée du Sud.

A la veille du SCM, les généraux Won et Milley se réuniront également pour la 46e Réunion du comité militaire pour discuter des situations de sécurité liées à la Corée du Nord et de la posture de défense des forces alliées.

Mercredi également, Suh et Austin assisteront au dîner annuel de l'alliance organisé par l'Association des vétérans pour la défense de la Corée (KDVA) et la Korea-US Alliance Foundation.

Le ministre sud-coréen de la Défense Suh Wook (à dr.) et son homologue américain, Lloyd Austin, posent pour une photo avant leur entretien au ministère de la Défense à Séoul, le 17 mars 2021. (Pool photo)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page