Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : moins de 4.000 nouveaux cas, report de la 2e phase de l'assouplissement des restrictions

National 29.11.2021 à 16h35
Des personnes font la queue pour subir un test de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) devant le centre médical public de Songpa, dans le sud-est de Séoul, le lundi 29 novembre 2021.

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- Le nombre de cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud est tombé ce lundi en dessous de 4.000 pour la deuxième journée consécutive en grande partie en raison de la diminution du nombre de tests, mais les nombreuses nouvelles infections et le nombre élevé de patients gravement malades ont poussé le pays à suspendre l'assouplissement additionnelle des mesures de distanciation sociale.

Le pays a signalé 3.309 infections supplémentaires, dont 3.286 locales, portant le bilan à 444.200, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le décompte de lundi marquait une forte baisse par rapport aux 3.928 cas signalés dimanche et 4.068 samedi. Le pays a signalé mercredi dernier un chiffre quotidien record avec 4.115 cas.

Le nombre de contaminations recensées a tendance à baisser le week-end et les jours fériés en raison de la diminution du nombre de tests de dépistage.

Le pays a ajouté lundi 32 décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le nombre de morts à 3.580. Le taux de mortalité s'élevait à 0,81%.

Les patients gravement malades sont passés à 629, en baisse de 18 par rapport à la veille, mais cela représentait toujours le sixième jour consécutif où ces cas sont restés au-dessus de 600.

Des membres du personnel médical travaillent dans une cabine de test de dépistage du Covid-19 dans un centre de santé public du quartier de Songpa, dans le sud-est de Séoul, le 28 novembre 2021.

L'augmentation continue des chiffres du virus, notamment le nombre élevé de patients gravement malades, a pesé sur les efforts du pays pour retrouver la normalité grâce à un assouplissement progressif des restrictions dans le cadre du programme «vivre avec le Covid» qui a commencé au début de ce mois.

Ce lundi, le gouvernement a décidé de suspendre la deuxième phase de l'assouplissement des mesures de distanciation sociale, d'accélérer l'administration des doses de rappel et de s'assurer plus de lits d'hôpitaux au cours des quatre prochaines semaines.

La KDCA a indiqué que le niveau de risque pandémique, un nouveau système à cinq niveaux introduit la semaine dernière pour évaluer le niveau de risque du Covid-19 sur une base hebdomadaire et pour décider de continuer ou non les mesures de distanciation sociale assouplies, a atteint le niveau le plus élevé dans la région de Séoul.

La KDCA a également déclaré qu'il était devenu impossible de passer à la deuxième phase du régime ambitieux du pays de retourner progressivement à la vie normale.

Si le niveau de risque atteint le niveau 4 ou plus élevé, le gouvernement doit effectuer une «évaluation d'urgence» de la situation pandémique pour une application potentielle des plans d'urgence, en suspendant l'atténuation des restrictions antivirus.

La Corée du Sud prévoyait de prendre des mesures pour assouplir davantage les restrictions antivirus à la mi-décembre, mais les autorités sanitaires ont averti que le pays pourrait ne pas être en mesure de le faire si la tendance actuelle se poursuit.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Kwon Deok-cheol, a appelé les gens à se faire inoculer activement une dose de rappel afin que le plan d'assouplissement des règles relatives aux virus puisse rester sur la bonne voie, soulignant que c'est maintenant la «période la plus difficile» depuis l'entrée en vigueur du programme.

«Les risques liés au Covid-19 menacent nos efforts de rétablissement à un rythme beaucoup plus rapide que prévu», a-t-il déclaré lors d'un briefing. «Les vaccinations de rappel essentielles sont un outil crucial qui nous permettra de continuer sur cette voie.»

Lundi, environ 2,84 millions de personnes avaient reçu un rappel, selon les données de la KDCA.

L'émergence du variant Omicron à travers le monde a mis la Corée du Sud en état d'alerte, incitant les autorités à interdire les arrivées étrangères en provenance de huit pays africains afin de bloquer l'afflux du variant potentiellement plus contagieux.

Les huit nations sont l'Afrique du Sud, le Botswana, le Zimbabwe, la Namibie, le Lesotho, l'Eswatini, le Mozambique et le Malawi.

Le gouvernement dévoilera des mesures de quarantaine révisées plus tard dans la journée afin de lutter contre la recrudescence du virus après une réunion dirigée par le président Moon Jae-in.

Parmi les cas transmis localement, Séoul a signalé 1.386 transmissions et la province environnante du Gyeonggi 905 cas supplémentaires.

Le nombre de cas en provenance de l'étranger s'est élevé à 23, portant le total à 15.696.

Au total, 42,51 millions de personnes, soit 82,8% de la population du pays, ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, et 40,9 millions de personnes, soit 79,7%, ont été entièrement vaccinées.

as26@yna.co.kr

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page