Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : records des infections journalières et des cas graves sur fond d'inquiétudes liées au variant Omicron

Actualités 01.12.2021 à 16h07
Aéroport international d'Incheon.
Queue pour le dépistage
Dépistage nocturne

SEOUL, 01 déc. (Yonhap) -- Les cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud ont dépassé pour la première fois les 5.000 ce mercredi et le nombre de patients gravement malades a atteint un nouveau sommet sur fond d'inquiétudes sur la propagation mondiale du nouveau variant Omicron.

Le pays a rapporté 5.123 nouvelles infections, dont 5.075 locales, portant le bilan à 452.350, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA). Le pays a signalé un record de 4.115 infections le 24 novembre.

La Corée du Sud a ajouté 34 décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le nombre de morts à 3.658. Le taux de mortalité s'élevait à 0,81%.

Les patients gravement malades ont également atteint le record de 723. C'est la première fois que le chiffre a franchi le cap des 700. Le précédent record journalier était de 661 cas rapportés hier.

Sur ce total, 610 des patients gravement malades étaient âgés de 60 ans ou plus, représentant 84,4%, suivi de 66 quinquagénaires et de 25 quadragénaires, a détaillé la KDCA.

L'émergence du variant Omicron à travers le monde place la Corée du Sud en état d'alerte. Hier, des premiers cas suspects du variant Omicron ont été détectés dans le pays mais les autorités sanitaires ont indiqué que des tests supplémentaires étaient nécessaires pour les confirmer.

La KDCA a fait savoir que les résultats des tests de séquençage du génome seront annoncés plus tard dans la journée.

Aucune des quatre personnes suspectées d'être infectées par le variant Omicron n'ont montré de symptômes particuliers.

Les autorités ont également dit envisager d'effectuer des tests de séquençage du génome sur tous les arrivants internationaux.

Ce matin, le ministre de l'Intérieur Jeon Hae-cheol a déclaré lors d'une réunion du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité que le gouvernement envisageait de mettre en œuvre des mesures additionnelles après avoir décidé de suspendre l'assouplissement supplémentaire des règles de distanciation sociale.

Le ministre a également ajouté que les autorités mettraient en place des mesures pour s'assurer davantage de lits d'hôpitaux, au moins 1.300 supplémentaires, d'ici à la mi-décembre.

Mardi, 89,2% des lits réservés aux patients gravement malades étaient occupés dans le grand Séoul, pesant sur le système de soins du pays.

La KDCA a indiqué plus tôt que le niveau de risque pandémique, un nouveau système d'évaluation à cinq niveaux introduit la semaine dernière pour évaluer le degré de risque du Covid-19, a atteint le seuil le plus élevé dans la région de la capitale.

Les responsables de la santé ont estimé qu'il était devenu impossible de passer à la deuxième phase du programme «vivre avec le Covid» mis en place au début de ce mois-ci pour revenir progressivement à une vie normale.

La Corée du Sud comptait initialement assouplir davantage les restrictions à la mi-décembre après quatre semaines de la première phase d'assouplissement des règles de distanciation.

Parmi les cas transmis localement, Séoul a signalé 2.212 nouvelles contaminations et la province environnante du Gyeonggi en a recensé 1.576. Incheon, une ville portuaire située à l'ouest de la capitale, en a ajouté 322. Les cas journaliers rapportés dans le grand Séoul ont aussi atteint un record historique.

Le nombre de cas en provenance de l'étranger s'est élevé à 48, portant le bilan à 15.771.

Au total, 42,57 millions de personnes, soit 82,9% de la population du pays, ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, et 41,06 millions de personnes, soit 79,9%, ont été entièrement vaccinées.

Environ 3,22 millions de personnes ont reçu une dose de rappel, selon la KDCA.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page