Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : plus de 5.000 cas pour le 2e jour consécutif sur fond de craintes liées au variant Omicron

Actualités 02.12.2021 à 15h39
Des personnes font la queue pour subir un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) le soir du mardi 30 novembre 2021, devant un centre installé sur la place de la gare de Séoul.
Des ambulances qui ont transféré des patients atteints du nouveau coronavirus (Covid-19) arrivent au Seoul Medical Center le mercredi 1er décembre 2021, sur fond d'augmentation des cas graves.
Des citoyens font la queue avant de se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) devant le centre médical public de Songpa, dans le sud-est de Séoul, le mercredi 1er décembre 2021. Le pays a rapporté 5.123 nouvelles infections au Covid-19, le chiffre le plus important depuis le premier cas confirmé en Corée du Sud en janvier 2020.

SEOUL, 02 déc. (Yonhap) -- Le nombre de cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) et celui de patients gravement malades en Corée du Sud ont atteint ce jeudi de nouveaux sommets sur fond d'inquiétudes quant à la propagation mondiale du variant Omicron.

Le pays a rapporté 5.266 nouvelles infections, dont 5.242 locales, portant le bilan à 457.612, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA). Hier, le pays a signalé un record de 5.123 cas.

La Corée du Sud a ajouté 47 décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le nombre de morts à 3.705. Le taux de mortalité s'élevait à 0,81%.

Les patients gravement malades ont également atteint le record de 733. Il s'agit de la deuxième journée consécutive où ce chiffre franchit le cap des 700. Le précédent record journalier était de 723 cas rapportés hier.

L'émergence du variant Omicron à travers le monde a mis un frein aux efforts du gouvernement visant à revenir progressivement à une vie normale en vertu du programme «vivre avec le Covid» mis en place au début de ce mois-ci.

Séoul avait initialement compté assouplir davantage les restrictions à la mi-décembre après quatre semaines de la première phase d'assouplissement des règles de distanciation.

Le gouvernement a décidé lundi de suspendre la transition vers la deuxième étape du programme, en déclarant que le niveau de risque de pandémie, un nouveau système d'évaluation à cinq niveaux introduit la semaine dernière pour évaluer le degré de risque du Covid-19, a atteint le niveau le plus élevé dans la région de la capitale.

La KDCA a fait savoir hier que cinq personnes ont été infectées par le variant Omicron. Les autorités sanitaires ont décidé d'imposer une quarantaine obligatoire de 10 jours à tous les passagers venant de l'étranger à partir de vendredi, afin d'empêcher la propagation du nouveau variant.

Avec la flambée du nombre d'infections, le gouvernement annoncera demain un plan de restriction équivalent à une distanciation sociale de niveau 4.

Les mesures restrictives devraient comprendre la réduction du nombre de personnes autorisées lors des rassemblements privés dans la région métropolitaine de Séoul, la fermeture temporaire des installations de divertissement et la restriction des heures d'ouverture des établissements recevant du public.

Un officiel du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité a indiqué ce jeudi que «toutes les options sont en cours d'examen de façon ouverte», en précisant que «la réduction du nombre de personnes lors de réunions privées sera certainement incluse et la restriction des heures d'ouverture et l'interdiction des rassemblements sont aussi envisagées».

Ce plan restrictif devrait tout de même être plus léger que le niveau 4 puisque le passe vaccinal s'applique pour l'instant, a-t-il estimé.

Sous le régime de distanciation sociale de niveau 4, les rassemblements de plus de deux personnes après 18h sont interdits et les établissements de loisirs, dont les discothèques et bars, doivent fermer dans la capitale et ses environs, tandis que les restaurants sont autorisés à recevoir des clients seulement jusqu'à 22h.

Le retour à des mesures plus restrictives devrait engendrer le mécontentement des petits commerçants, des restaurateurs ainsi que des entrepreneurs indépendants qui ont retrouvé une certaine liberté d'opération après l'assouplissement des restrictions lié au plan «vivre avec le Covid».

Parmi les cas transmis localement, Séoul a signalé 2.262 nouvelles contaminations et la province environnante du Gyeonggi en a recensé 1.490. Incheon, une ville portuaire située à l'ouest de la capitale, en a ajouté 354.

Le nombre de cas en provenance de l'étranger s'est élevé à 24, portant le bilan à 15.795.

Au total, 42,59 millions de personnes, soit 82,9% de la population du pays, ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, et 41,13 millions de personnes, soit 80,1%, ont été entièrement vaccinées.

Environ 3,39 millions de personnes ont reçu une dose de rappel, selon la KDCA.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page