Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'ONU exclut la Corée du Nord de son plan d'aide humanitaire pour la 2e année consécutive

Actualités 03.12.2021 à 11h58

SEOUL, 03 déc. (Yonhap) -- Les Nations unies (ONU) ont exclu la Corée du Nord de leur programme mondial d'aide humanitaire pour la deuxième année consécutive, apparemment en raison du verrouillage prolongé des frontières du pays appauvri afin de lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), empêchant l'accès du personnel de l'ONU.

D'après un compte rendu du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), intitulé «Aperçu de l'action humanitaire mondiale 2022», «l'Afghanistan, la Corée du Nord et la Birmanie sont confrontés à des situations d'insécurité alimentaire aiguë, qui sont susceptibles de se détériorer davantage d'ici la fin de l'année.»

Pourtant, ses plans d'intervention pour la région Asie-Pacifique ne comprenaient que ceux de l'Afghanistan et de la Birmanie.

C'est la deuxième année consécutive que le rapport annuel exclut la Corée du Nord de ses programmes d'aide.

La décision intervient alors que Pyongyang maintient un verrouillage strict des frontières pour conjurer le coronavirus, incitant les membres du personnel des organisations internationales nécessaires à la surveillance et à l'évaluation sur place à quitter le pays.

Selon le rapport de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la Corée du Nord faisait partie des 44 pays nécessitant une aide extérieure pour l'alimentation, une grande partie de sa population souffrant d'un faible niveau de consommation alimentaire.

«Les contraintes économiques persistantes, exacerbées par des mesures restrictives pour contrôler la propagation de la pandémie de Covid-19, ont considérablement réduit les importations, y compris les denrées agricoles essentielles et les biens humanitaires, augmentant la vulnérabilité de la population à l'insécurité alimentaire», indique le compte rendu trimestriel.

Une réunion des Nations unies. (Photomontage de Yonhap News TV. Revente et archivage interdits)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page