Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : moins de 5.000 contaminations mais nouveau record de cas graves

Actualités 03.12.2021 à 15h47
Auto-isolement obligatoire
Des citoyens abrités sous leur parapluie font la queue avant de se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19), le mardi 30 novembre 2021, devant le centre médical public de Songpa, dans le sud-est de Séoul.
Des automobilistes font la queue pour recevoir un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19), le jeudi 2 décembre 2021, au centre de dépistage au volant à Seocho, dans le sud de Séoul.

SEOUL, 03 déc. (Yonhap) -- Le nombre de cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) est retombé sous la barre des 5.000 mais les cas graves ont atteint un nouveau record, alors que le gouvernement a décidé de limiter le nombre de personnes autorisées lors des rassemblements privés sur fond d'inquiétudes croissantes sur le variant Omicron.

L'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA) a signalé 4.944 nouvelles infections, dont 4.923 locales, portant le bilan à 462.555. Hier, le pays a recensé un nouveau record de 5.266 cas.

Les patients gravement malades ont également atteint le record de 736. Il s'agit de la troisième journée consécutive où ce chiffre franchit le cap des 700. Le précédent record journalier était de 733 patients rapportés hier.

La Corée du Sud a ajouté 34 décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le nombre de morts à 3.739. Le taux de mortalité s'élevait à 0,81%.

L'émergence du variant Omicron à travers le monde a mis un frein aux efforts du gouvernement visant à revenir progressivement à une vie normale en vertu du programme «vivre avec le Covid» mis en place au début de ce mois-ci.

Cette semaine, six infections au variant Omicron ont été confirmées, suscitant des craintes quant à un éventuel bond rapide des contaminations.

Les autorités sanitaires ont noté que le nombre de patients gravement malades, pour la plupart des personnes âgées, était en train de croître rapidement, intensifiant les inquiétudes selon lesquelles le système médical du pays pourrait atteindre sa limite.

A 17h hier, 79,2% des unités de soins intensifs étaient occupées à travers le pays. Le taux d'occupation s'élevait à 89,9% à Séoul.

Plus de 900 patients étaient sur la liste d'attente pour un lit dans les unités de soins intensifs et 12.396 suivaient un traitement à domicile.

Afin de contenir la propagation du variant Omicron, le gouvernement limitera les rassemblements privés à six personnes dans le grand Séoul et à huit dans les autres régions pour les quatre semaines à venir à partir de lundi prochain. Actuellement, le plafond est de 10 personnes dans la région métropolitaine de Séoul et 12 dans les autres régions.

Les autorités ont également élargi la liste des établissements exigeant à l'entrée une attestation de vaccination ou un résultat de test de dépistage négatif. Les restaurants, cafés, instituts privés, cinémas, salles d'études et musées y ont été ajoutés.

Une période de grâce d'une semaine sera autorisée avant d'appliquer la nouvelle règlementation. Des exceptions seront accordées aux visiteurs non vaccinés utilisant ces installations seuls.

«Avec ces mesures, nous stoppons temporairement le régime de retour (à la vie normale) et nous déterminerons si nous allons pouvoir nous diriger vers la prochaine étape du régime alors que nous nous efforçons de gérer de manière stable les tendances», a expliqué le ministre de la Santé Kwon Deuk-cheol lors d'un point sur les mesures antivirus.

Kwon estime que les effets des restrictions antivirus renforcées commenceront à apparaître après plusieurs semaines.

Les adolescents âgés de 12 à 17 ans devront présenter un passe vaccinal à l'entrée des établissements concernés à partir de février prochain, alors que le taux de vaccination de ce groupe d'âge est encore bas.

Le gouvernement comptait initialement assouplir davantage les restrictions à la mi-décembre mais a décidé de suspendre la transition vers la deuxième étape du programme.

A partir d'aujourd'hui, une quarantaine obligatoire de 10 jours sera imposée à tous les passagers venant de l'étranger durant les deux semaines à venir, afin d'empêcher la propagation du nouveau variant.

Parmi les cas transmis localement, Séoul a signalé 2.094 nouvelles contaminations et la province environnante du Gyeonggi en a recensé 1.464. Incheon, une ville portuaire située à l'ouest de la capitale, en a ajouté 307.

Le nombre de cas en provenance de l'étranger s'est élevé à 21, portant le bilan à 15.817.

Au total, 42,61 millions de personnes, soit 83% de la population du pays, ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, et 41,19 millions de personnes, soit 80,2%, ont été entièrement vaccinées. Environ 3,57 millions de personnes ont reçu une dose de rappel, selon la KDCA.

jhoh@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page