Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Un haut officiel du Parti communiste chinois affirme le soutien au plan de Séoul de déclarer la fin de la guerre

National 03.12.2021 à 16h40
Suh Hoon et Yang Jiechi

TIANJIN, 02 déc. (Joint Press Corps-Yonhap) -- Yang Jiechi, directeur du bureau de la commission centrale des affaires étrangères du Parti communiste chinois (PCC), a affirmé le soutien de Pékin au plan de Séoul de déclarer officiellement la fin de la guerre de Corée (1950-1953), a rapporté ce vendredi le Bureau de la sécurité nationale de Cheong Wa Dae.

Yang, membre du Politburo du PCC, a transmis ce message lors d'une réunion avec Suh Hoon, conseiller à la sécurité nationale du président Moon Jae-in, tenue hier à Tianjin, a indiqué l'ambassade.

«(Nous) soutenons le plan de déclaration de fin de guerre et sommes persuadés que la déclaration de fin de guerre contribuera à promouvoir la paix et la stabilité sur la péninsule coréenne», a déclaré Yang, selon le bureau.

Un haut officiel du gouvernement sud-coréen a également indiqué plus tard que Yang avait réaffirmé l'intention de Pékin à jouer un «rôle constructif» dans les consultations liées. La Chine est un des pays signataires de l'accord d'armistice qui a mis fin au conflit de trois ans. Elle s'est battue aux côtés de la Corée du Nord contre le Sud et les troupes des Nations unies dirigées par les Etats-Unis pendant la guerre.

En septembre, Moon a proposé lors de son discours prononcé à l'Assemblée générale de l'ONU que «les trois parties, les deux Corées et les Etats-Unis, ou quatre parties, les deux Corées, les Etats-Unis et la Chine, se rassemblent et déclarent que la guerre sur la péninsule coréenne est terminée».

Il a souligné que la déclaration marquerait le «point de départ de la création d'un nouvel ordre de "réconciliation et coopération" sur la péninsule coréenne».

Au cours de sa réunion avec Yang, Suh lui a présenté l'objectif de l'initiative de déclaration de fin de guerre et les situations liées jusqu'à présent, selon l'officiel qui a requis l'anonymat.

A propos du projet de visite du président chinois Xi Jinping en Corée du Sud, plusieurs fois reporté, l'officiel a noté que Séoul et Pékin s'accordaient sur la nécessité de poursuivre la communication au plus haut niveau avec la possibilité de tenir des discussions téléphoniques ou d'autres types de dialogue sans face à face n'importe quand.

Le bureau de Moon a fait savoir à plusieurs reprises que les deux pays travailleraient sur la visite de Xi en Corée du Sud aussitôt que la situation liée à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) se sera «stabilisée». Des observateurs prévoient que Moon et Xi pourraient tenir un sommet virtuel à l'approche de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 en février prochain.

Moon s'est rendu en Chine en 2017 et 2019 mais le déplacement réciproque convenu de Xi a été reporté en raison de l'épidémie.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page