Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des aliments fermentés coréens présentés à des chefs français à Paris

Sport/Culture 07.12.2021 à 10h57
Park Kwang-hee (à dr.) explique le kimchi et les jangajji (légumes en saumure) lors d'une séance de présentation d'aliments fermentés coréens à Paris, le lundi 6 décembre 2021. L'évènement a été organisé par la Société de commercialisation des produits de l'agriculture et de la pêche (aT) de la Corée du Sud au siège de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) à Paris.
Le chef Pascal Barbot (au c., au 2e rang) écoute des explications sur le ganjang vieux de 300 ans de la maison de Ki Soon-do, lors d'une séance de présentation d'aliments fermentés sud-coréens à Paris, le lundi 6 décembre 2021. L'évènement a été organisé par la Société de commercialisation des produits de l'agriculture et de la pêche (aT) de la Corée du Sud au siège de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) à Paris.

SEOUL, 07 déc. (Yonhap) -- Une séance de présentation d'aliments fermentés coréens, notamment divers jang, sauces fermentées, et le kimchi, pour une trentaine de chefs français a eu lieu au siège de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) à Paris à l'initiative de la Société de commercialisation des produits de l'agriculture et de la pêche (aT).

Sous le thème «Esthétique des aliments fermentés coréens», la diversité des ingrédients basiques de la cuisine coréenne a été présentée aux chefs français comme le ganjang (sauce de soja), le doenjang (pâte de soja fermenté, à la base du ganjang) et le kimchi, un mets traditionnel coréen.

En particulier, le fils d'un artisan national des aliments, Ki Soon-do, et la «reine du kimchi» Park Kwang-hee, patronne de la société portant son propre nom, Park Kwang-hee Kimchi, se sont rendus à Paris pour cette séance de présentation.

Le ganjang vieux de 300 ans de Ki Soon-do, dont la production dure depuis plusieurs générations, a été présenté à cette séance et a attiré une grande attention de la part des chefs français présents. En particulier, le chef Pascal Barbot du restaurant parisien doublement étoilé L'Astrance, a indiqué qu'il utilisait fréquemment du ganjang coréen mais que c'était une nouvelle expérience de déguster du ganjang vieux de 300 ans.

Park Kwang-hee a fait une démonstration de préparation de kimchi et a présenté une grande variété de kimchi, notamment des kkakdugi (radis en dés pimentés et fermentés), le pakimchi (kimchi de ciboules), le gatkimchi (kimchi à la moutarde brune) ainsi que différents jangajji (légumes en saumure).

Durant la présentation, les chefs étoilés Christian Têtedoie et Arnaud Viel ont également proposé leur cuisine incorporant des ingrédients fermentés coréens. Têtedoie, président de l'association des Maîtres cuisiniers de France, a noté que les aliments fermentés coréens donnaient une inspiration à sa cuisine et ces ingrédients permettaient de la mettre à jour.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page