Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le système de passe vaccinal critiqué pour discriminer les étrangers vaccinés à l'étranger

Actualités 07.12.2021 à 19h57

SEOUL, 07 déc. (Yonhap) -- Le régime de passe vaccinal renforcé de la Corée du Sud a suscité des plaintes de discrimination chez les résidents étrangers dont le statut vaccinal n'est pas officiellement reconnu en Corée du Sud lorsqu'ils ont été vaccinés à l'étranger, ce qui empêche leur accès aux cafés, restaurants et autres installations polyvalentes.

Les ressortissants étrangers qui ont été vaccinés en dehors de la Corée du Sud ne peuvent actuellement pas accéder aux avantages accordés aux personnes entièrement vaccinées, car leurs dossiers de vaccination obtenus à l'étranger ne sont pas reconnus par le système de passe vaccinal du gouvernement, pour des raisons peu claires.

Cependant, le système reconnaît les dossiers de vaccination à l'étranger des Sud-Coréens.

Les étrangers vaccinés à l'étranger se trouvent de plus en plus en difficulté alors que le gouvernement a mis en place des mesures de restriction plus strictes afin d'enrayer la résurgence du Covid-19 et du variant Omicron, telles que l'exigence du passe vaccinal pour accéder aux cafés, restaurants, cinémas et autres lieux publics.

Helena, une Espagnole de 21 ans, fait partie des nombreux résidents étrangers qui luttent pour que leur dossier de vaccination soit reconnu par le gouvernement sud-coréen.

Elle a déclaré à l'agence de presse Yonhap être retournée en Espagne pour se faire vacciner complètement avec le vaccin Pfizer et être revenue. Cependant, les autorités sanitaires sud-coréennes lui ont demandé de se rendre à l'ambassade de Corée en Espagne pour faire confirmer son statut vaccinal, ce qui lui interdit de facto l'accès aux installations publiques.

Une Allemande d'une vingtaine d'années a également fait part de ses frustrations, affirmant n'avoir pas pu s'inscrire à une salle de sport locale alors qu'elle a reçu dans son pays le vaccin Janssen.

Face à la multiplication des plaintes de la communauté étrangère, l'ambassade britannique en Corée a déclaré avoir demandé au gouvernement de régler le problème.

«L'ambassade du Royaume-Uni, ainsi que les ambassades des Etats-Unis, d'Australie, du Canada, de Nouvelle-Zélande et de l'Inde, ont de nouveau demandé au gouvernement de la Corée du Sud la reconnaissance urgente des ressortissants étrangers entièrement vaccinés à l'étranger», a écrit l'ambassade sur son compte Twitter officiel (@UKinKorea ).

«Ils devraient avoir les mêmes droits d'accès aux installations publiques que les ressortissants coréens entièrement vaccinés à l'étranger», a-t-il déclaré.

Un responsable sud-coréen de la santé a déclaré que le gouvernement cherchait des moyens de confirmer la vaccination des étrangers depuis l'étranger.

«Nous nous assurerons que (les étrangers) puissent recevoir leur troisième dose comme les ressortissants sud-coréens», a déclaré le responsable, promettant de dévoiler de nouvelles procédures vers jeudi.

Une annonce sur les exigences en matière de passe vaccinal dans une salle de cinéma à Séoul le 5 décembre 2021.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page