Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul cherche la coopération de Moscou pour un approvisionnement stable en urée et céréales

National 08.12.2021 à 11h37
Le vice-Premier ministre et le ministre de l'Economie et des Finances, , donne un discours lors de la 19e réunion de la Commission conjointe Corée-Russie sur les coopérations économique, scientifique et technologique par le biais de la visioconférence, le mardi 7 décembre 2021. (Photo fournie par le ministère des Finances. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 08 déc. (Yonhap) -- Le ministre de l'Economie et des Finances, Hong Nam-ki, a demandé à la Russie de coopérer pour un approvisionnement stable en urée et céréales lors de la 19e réunion de la Commission conjointe Corée-Russie sur les coopérations économique, scientifique et technologique tenue hier par le biais de la visioconférence.

Côté Russie, le vice-Premier ministre et l'envoyé présidentiel pour le district fédéral extrême-oriental, Yury Trutnev, a participé à cette visioconférence.

Hong a demandé la coopération de la Russie pour la fourniture des quantités accordées dans les contrats déjà signés avec les entreprises sud-coréennes alors que la Russie impose des quotas d'exportation sur les engrais nitrogènes incluant l'urée à partir de ce mois-ci.

La Corée du Sud connaît une pénurie de solution aqueuse d'urée pour véhicules diesels, permettant de réduire les émissions de gaz, en raison de la suspension des exportations de la Chine en octobre dernier alors que le gouvernement cherche à diversifier les canaux d'importation.

Le ministre Hong a également expliqué que les entreprises sud-coréennes installées en Russie avaient des difficultés à cause du système de quotas d'exportation et des taxes sur le blé et les autres céréales. Il a demandé à la Russie de minimiser les restrictions.

«La Russie est le premier pays partenaire de la Corée du Sud pour sa nouvelle politique Nord. Nous continuerons de promouvoir les coopérations bilatérales basées sur ''9 ponts''», a noté le ministre en référence aux coopérations dans neuf domaines dont les énergies, les infrastructures, la construction navale, l'agriculture et les plates-formes innovatrices.

Les deux parties ont également discuté du projet de construction d'un complexe industriel dans la région du Primorié, ou province maritime de la Russie.

La Commission conjointe Corée-Russie pour les coopérations économique, scientifique et technologique a été instaurée en 1997.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page