Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le transfuge nord-coréen qui aurait repassé la frontière recevait une aide à l'intégration

Actualités 04.01.2022 à 15h27
Draps laissés par un transfuge nord-coréen
Draps laissés par un transfuge nord-coréen

Un homme âgé de la trentaine, transfuge nord-coréen, a laissé des draps et couvertures à la borne de recyclage de son immeuble d'appartements, le 31 décembre 2021 avant de disparaître. Le gardien du building a posté un message lui demandant de les récupérer. Il a été confirmé que cet homme a traversé la partie est de la Zone démilitarisée (DMZ) pour se rendre au Nord, le week-end dernier. Il était venu au Sud en novembre 2020 par la même voie.

SEOUL, 04 jan. (Yonhap) -- Le transfuge nord-coréen qui semble avoir retraversé clandestinement la frontière intercoréenne pour rentrer dans son pays natal le week-end passé recevait une aide à l'intégration du gouvernement sud-coréen, a fait savoir ce mardi le ministère de l'Unification, sur fond de rapports selon lesquels il avait eu des difficultés financières après sa défection.

L'homme a franchi la frontière orientale lourdement armée vers le Nord samedi dernier, environ un an après son arrivée au Sud par une route de première ligne dans l'est du pays également en novembre 2020, selon l'armée.

Après les rapports de médias selon lesquels il pourrait avoir choisi de rentrer au Nord à cause de difficultés financières, un officiel du ministère de l'Unification a déclaré que le gouvernement lui a fourni le dû soutien accordé aux transfuges nord-coréens pour les aider à s'installer au Sud. Cet homme dans la trentaine aurait travaillé comme agent de nettoyage.

«Le transfuge a reçu un ensemble de soutiens pour la sécurité, le logement, les soins de santé, l'emploi et les subsistances conformément à la Loi sur la protection et le soutien à l'intégration des réfugiés nord-coréens», a déclaré aux journalistes l'officiel.

Selon des données du gouvernement, au moins 30 Nord-Coréens sont rentrés depuis le Sud dans leur pays natal communiste au cours de la dernière décennie.

«Ces retours sont provoqués par des raisons diverses et complexes, dont la nostalgie pour la famille et des difficultés psychologiques et financières», a noté le ministère. «Le gouvernement continue de s'efforcer d'améliorer nos programmes de soutien pour les aider à mieux s'intégrer au Sud.»

En 2020, 33.752 transfuges nord-coréens vivaient en Corée du Sud.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page