Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Moon exhorte le Nord à mener des efforts de dialogue après son tir de missile présumé

Actualités 05.01.2022 à 15h21

SEOUL, 05 jan. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a appelé ce mercredi la Corée du Nord à faire des efforts en faveur du dialogue de manière plus sérieuse, après que Pyongyang a lancé un missile balistique présumé dans ce qui représente sa première démonstration de force de l'année.

«Ce matin, la Corée du Nord a testé un projectile à courte portée non identifié», a déclaré Moon lors d'une cérémonie d'inauguration d'une voie ferrée dans une ville proche de la frontière intercoréenne. «Pour cette raison, nous craignons que les tensions n'augmentent et que l'impasse des relations intercoréennes ne s'aggrave encore.»

Mais afin de surmonter fondamentalement cette situation, Moon a souligné que le Sud ne devrait pas abandonner le dialogue.

«La Corée du Nord devrait également faire des efforts de manière plus sérieuse», a souligné Moon.

L'armée sud-coréenne a rapporté que le royaume ermite avait tiré ce qui est présumé être un missile balistique vers la mer de l'Est plus tôt dans la journée.

Il s'agit du premier lancement de projectile du Nord depuis que le régime a tiré un nouveau missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) en octobre de l'année dernière.

Pose de la 1ère pierre

La Corée du Nord a décliné toute discussion sur son programme nucléaire depuis l'échec du sommet de 2019 entre le dirigeant Kim Jong-un et le président américain de l'époque, Donald Trump.

Le lancement ce mercredi d'un missile présumé est intervenu peu de temps avant que Moon n'assiste à la cérémonie de construction de la ligne à voie unique reliant la ville côtière de Gangneung à la ville frontalière de Jejin. La ligne n'a pas été connectée depuis 1967.

La reconnexion de routes et de chemins de fer transfrontaliers représentaient l'un des accords clés conclus lors de la réunion de 2018 entre Moon et Kim dans le village frontalier de Panmunjom qui a déclenché une vague de réchauffement diplomatique.

Cependant, l'ambiance de paix s'est depuis interrompue alors que le deuxième sommet entre Kim et Trump s'est terminé sans accord.

La construction de la ligne Gangneung-Jejin avait attiré l'attention en raison de sa connexion possible à une voie ferrée en Corée du Nord.

Moon a mis en avant que la construction de la ligne Gangneung-Jejin «montre symboliquement notre confiance et notre volonté» de relier les réseaux ferrés des deux Corées.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page