Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pékin 2022 : les athlètes sud-coréens confiants malgré un objectif modeste de médailles

Sport/Culture 05.01.2022 à 16h52

JINCHEON, 05 jan. (Yonhap) -- L'objectif déclaré de la Corée du Sud aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, qui s'ouvriront dans un mois, est de remporter au mieux une ou deux médailles d'or.

Pour un pays qui a remporté au moins deux médailles d'or à chaque Jeux d'hiver depuis 1992 et au moins cinq lors de trois des quatre derniers, il s'agit incontestablement d'un objectif prudent fixé par le Comité olympique et sportif coréen (KSOC) le mois dernier. Bien qu'il existe des raisons valables à un tel pessimisme, les athlètes eux-mêmes ont exprimé mercredi leur confiance quant à des résultats bien meilleurs en Chine le mois prochain.

Des athlètes et officiels sud-coréens des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 posent devant les photographes lors de la journée des médias marquant le compte à rebours de 30 jours avant la compétition au centre national d'entraînement de Jincheon, dans la province du Chungcheong du Nord, le mercredi 5 janvier 2022.

«Nous avons tous nos propres objectifs avant la compétition, et l'objectif du KSOC ne signifie probablement pas grand-chose pour nous individuellement», a déclaré la patineuse de vitesse Kim Bo-reum lors d'une conférence de presse conjointe tenue au centre national d'entraînement de Jincheon, à 90 kilomètres au sud de Séoul. L'événement médiatique a marqué le compte à rebours de 30 jours avant les JO d'hiver qui auront lieu du 4 au 20 février.

Kim a remporté une médaille d'argent dans le départ groupé féminin aux JO de PyeongChang 2018 et tentera d'obtenir sa deuxième médaille consécutive.

L'équipe féminine de curling a également décroché l'argent il y a quatre ans et tentera de répéter cet exploit, ou même de faire mieux, cette fois-ci. Kim Seon-yeong, chef de l'équipe, a fait écho au sentiment de Kim Bo-reum.

La patineuse de vitesse Kim Bo-reum participe à une conférence de presse donnée à 30 jours de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, au centre national d'entraînement de Jincheon, dans la province du Chungcheong du Nord, le mercredi 5 janvier 2022.

«Ce n'est pas parce que le KSOC s'est fixé un objectif bas que nous ne gagnerons pas de médailles», a-t-elle affirmé. «Au contraire, cela soulage la pression sur nous. Nous ne laisserons pas (l'objectif de médailles faible) nous affecter et nous nous concentrerons sur la victoire. A PyeongChang, nous avons connu le succès parce que nous nous sommes concentrés sur le processus plutôt que sur le résultat. Nous nous en tiendrons à la même approche à Pékin.»

Le KSOC a basé sa prédiction sur, entre autres, une série de problèmes qui ont entaché l'équipe de patinage de vitesse sur piste courte.

La Corée du Sud est le pays le plus titré de l'histoire olympique dans cette discipline, avec 24 médailles d'or et 48 médailles au total. Mais les nations rivales se sont considérablement améliorées ces dernières années, comme en témoignent les difficultés de la Corée du Sud lors de la dernière saison de Coupe du monde de l'Union internationale de patinage (ISU).

La curleuse Kim Seon-yeong s'exprime lors d'une conférence de presse donnée à 30 jours de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, au centre national d'entraînement de Jincheon, dans la province du Chungcheong du Nord, le mercredi 5 janvier 2022.

En dehors de la patinoire, Shim Suk-hee, double championne olympique, a été frappée d'une suspension de deux mois le mois dernier pour avoir dénigré ses coéquipiers et entraîneurs olympiques de 2018 dans des textos qui ont fuité. A moins qu'elle ne puisse réduire ou annuler la sanction par une injonction du tribunal, Shim, qui a remporté les essais olympiques en mai, ne sera pas éligible pour Pékin.

Ce mercredi, le président du KSOC, Lee Kee-heung, s'en est tenu à ses sombres prévisions.

«Compte tenu de plusieurs contextes, il sera difficile de remporter de nombreuses médailles d'or», a expliqué Lee. «Comme nous l'avons dit plus tôt, notre objectif est de remporter une ou deux médailles d'or et de terminer 15e dans la course aux médailles.»

Kwak Yoon-gy, qui est à 32 ans le patineur le plus chevronné de l'équipe de patinage sur piste courte, a estimé que l'équipe masculine de relais du 5.000m peut faire des dégâts à Pékin. Il a également prédit que Choi Min-jeong devrait remporter sa deuxième médaille d'or consécutive au 1.500m féminin et que son coéquipier Hwang Dae-heon serait l'un des favoris pour la médaille d'or au 500m.

Le patineur de vitesse Kwak Yoon-gy s'exprime lors d'une conférence de presse donnée à 30 jours de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, au centre national d'entraînement de Jincheon, dans la province du Chungcheong du Nord, le mercredi 5 janvier 2022.

«Je craignais que mes coéquipiers ne se découragent après tout ce qui s'est passé, mais ils ont tous réussi à rester concentrés», a fait savoir Kwak. «J'ai beaucoup appris de mes jeunes coéquipiers.»

Lee Yu-bin, membre de l'équipe féminine, était tout aussi positive. «L'ambiance au sein de notre équipe est vraiment optimiste. Nous travaillons dur pour atteindre nos objectifs», a-t-elle ajouté.

Le KSOC a indiqué que mercredi 32 athlètes sud-coréens dans trois sports avaient obtenu leur ticket pour Pékin 2022. La date limite pour finaliser les inscriptions est le 24 janvier et le KSOC s'attend à ce qu'environ 60 athlètes concourent dans six sports.

Des athlètes et officiels sud-coréens des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 participent à une conférence de presse donnée à 30 jours de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, au centre national d'entraînement de Jincheon, dans la province du Chungcheong du Nord, le mercredi 5 janvier 2022.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page