Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(5e LD) La Corée du Nord a tiré un missile balistique présumé vers la mer de l'Est

Actualités 05.01.2022 à 20h18

SEOUL, 05 jan. (Yonhap) -- La Corée du Nord a tiré ce mercredi matin ce qui semble être un missile balistique en direction de la mer de l'Est, a annoncé le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud, dans la première démonstration de force du régime reclus cette année.

Le Nord a lancé le supposé missile en direction de l'est vers 8h10 depuis un site dans la province du Jagang, dans le nord du pays communiste près de la frontière avec la Chine, a indiqué le JCS sans fournir d'autres détails.

La province du Jagang est la région depuis laquelle le Nord avait tiré un soi-disant missile hypersonique, appelé Hwasong-8, en septembre de l'année dernière.

«Concernant ce que nous avons détecté, les autorités de renseignement de la Corée du Sud et des Etats-Unis sont en train de mener une analyse détaillée», a déclaré le JCS dans un texto envoyé à des journalistes.

L'armée sud-coréenne en coopération avec les Etats-Unis surveille étroitement les mouvements nord-coréens et se tient prête à faire face à la possibilité de nouveaux lancements de la part du Nord, a ajouté le JCS.

Il s'agit du premier lancement de projectile du Nord depuis que le régime a tiré un nouveau missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) en octobre de l'année dernière.

Le commandement américain pour l'Indo-Pacifique a fait savoir qu'il était au courant du «lancement de missile balistique» tout en estimant qu'il «ne constitue pas une menace immédiate pour le personnel ou le territoire américain ou pour nos alliés».

«Le lancement de missile balistique met en évidence l'impact déstabilisateur du programme d'armement illicite de la RPDC», a déclaré le commandement dans un communiqué, faisant référence au Nord par son nom officiel, la République populaire démocratique de Corée.

«L'engagement des Etats-Unis envers la défense de la république de Corée et du Japon reste à toute épreuve», a-t-il ajouté.

Il est intervenu après que le Nord a conclu une réunion plénière du Comité central du Parti du travail de cinq jours vendredi dernier en mettant l'accent sur les questions économiques et les réponses à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Lors de la réunion, les participants ont souligné l'importance de renforcer les capacités de défense nationale en notant «l'instabilité croissante» de la situation sécuritaire sur la péninsule coréenne.

Le dirigeant Kim Jong-un n'a pas envoyé de message particulier au Sud et aux Etats-Unis au cours du rassemblement mais le dernier tir semble destiné en partie à prendre le dessus lors des futures négociations avec Séoul et Washington, ont estimé des analystes.

Le tir de ce mercredi pourrait également avoir eu lieu dans le cadre des exercices militaires d'hiver, selon des observateurs.

Le lancement s'est déroulé alors que de nombreux observateurs avaient prévu que le Nord pourrait s'abstenir de procéder à des provocations stratégiques importantes susceptibles d'affecter l'ambiance pour la paix à l'approche des Jeux olympiques d'hiver de Pékin qui auront lieu le mois prochain.

Nouveau MSBS

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page