Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Présidentielle 2022 : Yoon du PPP dissout son équipe pour réorganiser sa campagne

Actualités 05.01.2022 à 21h23

SEOUL, 05 jan. (Yonhap) -- Le candidat officiel à l'élection présidentielle de la principale formation de l'opposition, Parti du pouvoir du peuple (PPP), Yoon Suk-yeol, a annoncé ce mercredi la dissolution de son équipe de campagne afin de réorganiser son camp en réduisant sa taille, alors que sa cote de popularité chute dans les sondages.

Avant cette déclaration, le chef de campagne Kim Chong-in avait affiché sa volonté de démissionner et Yoon a confirmé son départ.

«Aujourd'hui, je vais dissoudre l'équipe de campagne. Je recommencerai avec une forme différente de celle que j'avais jusqu'à présent», a déclaré le candidat lors de la conférence de presse donnée à 11h ce mercredi au siège du parti situé à Yeouido, à Séoul.

La campagne de l'opposition a été marquée par des luttes intestines et le soutien à Yoon est en baisse dans les sondages d'opinion.

Yoon est derrière le candidat du Parti démocrate, Lee Jae-myung, dans les récents sondages d'opinion.

Dans un sondage de Gallup Korea publié ce mercredi, Lee a obtenu 37,6% de soutien, contre 29,2% pour Yoon. Un sondage de Hankook Research a montré plus tard dans la journée que Lee avait 39,1% de soutien contre 26% pour Yoon.

Le candidat à l'élection présidentielle de la principale formation de l'opposition, Parti du pouvoir du peuple (PPP), Yoon Suk-yeol, annonce la dissolution de son équipe de campagne dans le cadre d'une réorganisation, le mercredi 5 janvier 2022, au siège du PPP dans le quartier de Yeouido à Séoul.
Kim Chong-in, chef de campagne présidentielle du principal parti d'opposition, le Parti du pouvoir du peuple, s'adresse aux journalistes au siège du parti à Séoul le lundi 3 janvier 2022. De hauts responsables du comité de campagne ont présenté leur démission alors que le soutien au candidat présidentiel du parti Yoon Suk-yeol a chuté deux mois avant les élections.

Yoon a estimé qu'«on devrait donner au peuple la confiance en dirigeant correctement l'équipe de campagne et le parti mais cela n'a pas été le cas. C'est ma responsabilité». «L'équipe actuelle est considérée comme un mammouth. Je reconnais notre faute dans la campagne électorale de n'avoir pas bien compris les opinions publiques et je rectifierai cela.»

«Je comprends bien les craintes du peuple qui critique le fait que mes proches influencent l'équipe de campagne. A l'avenir, je ne donnerai pas de telles inquiétudes», a indiqué Yoon en ajoutant : «Accordez-moi un peu de temps. Je retrouverai le Yoon Suk-yeol du début (de ma carrière politique) que les gens souhaitaient.»

Concernant la nouvelle composition de son camp électoral, Yoon a nommé le député quatre fois élu du PPP Kwon Young-se, ancien procureur et ex-ambassadeur sud-coréen en Chine, âgé de 62 ans, au poste de chef de campagne. «Je vais réorganiser l'équipe de campagne comme une vraie structure de travail sans distribuer les postes aux élus», a-t-il noté.

«Je me présente des excuses pour mon parcours (durant la campagne électorale) qui a donné des déceptions aux jeunes de la vingtaine et de la trentaine. Je promets de montrer un nouveau visage complètement différent à celui du passé», a dit Yoon.

Quant aux relations avec le chef du PPP, Lee Jun-seok, qui a quitté l'équipe de campagne en réclamant la démission des proches de Yoon au sein du camp électoral, il a répondu que Lee pourrait jouer un rôle en tant que chef du parti et n'avait pas besoin d'un poste dans l'équipe.

Kweon Seong-dong, connu l'un des proches de Yoon, a démissionné ce matin du poste de secrétaire général du PPP tout en se retirant de l'équipe de campagne. Selon lui, «le conflit interne nous mènera à la défaite. Avec ma démission, je souhaite que toutes les insatisfactions et scissions soient balayées».

A propos de l'hypothèse d'un changement de candidat du PPP, Yoon a dit que «je confie au peuple la décision». Quant à une union des candidatures, en particulier avec Ahn Cheol-soo du Parti du peuple (PP), il a indiqué qu'«il est impertinent qu'un politicien mentionne cela puisque c'est le choix du peuple». «Evoquer la question d'union en pleine campagne électorale n'est pas politiquement correct», a-t-il ajouté.

A une question sur la tenue d'un débat public avec Lee Jae-myung, le candidat du Parti démocrate (PD), il a noté que «le nombre de quatre débats comme fixé par la loi n'est pas suffisant et j'ai demandé à notre équipe de lancer une communication pour un débat en plus des quatre débats fixés par la loi».

Dans un sondage publié ce mercredi et mené par Realmeter auprès de 1.024 personnes âgées de 18 à 39 ans lundi et mardi, Yoon est à 18,4%, passant ainsi derrière Ahn du PP avec 19,1%, alors que Lee, candidat du parti au pouvoir, est en tête avec 33,4%. Ce résultat montre que les jeunes s'éloignent de plus en plus du candidat du PPP et que Ahn gagne du terrain.

Lee était premier dans quatre sondages rendus publics avant-hier et réalisés vers le Nouvel An. Il était devant Yoon avec plus de 9 points d'écart dans deux sondages effectués par Mbrain Public (9,5 points) et Research & Research (9,7 pts). Dans ceux de Realmeter (1,7 pt) et de l'Institut coréen des opinions sociales, KSOI (3,9 pts) les écarts figuraient dans la marge d'erreur.

Plus tard dans la journée, Kwon, le nouveau chef de campagne, a été nommé nouveau secrétaire général du parti, a déclaré par téléphone un responsable du parti à l'agence de presse Yonhap.

Yoon a décidé de confier les deux postes à Kwon pour des raisons d'efficacité, a expliqué le responsable.

Won Hee-ryong, ancien gouverneur de Jeju, a été nommé pour continuer à servir en tant que chef politique de l'équipe de campagne.

jhoh@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page