Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Shim Suk-hee demande une injonction contre l'interdiction de participer aux JO d'hiver

National 06.01.2022 à 18h20

SEOUL, 06 jan. (Yonhap) -- Dans le cadre des efforts pour regagner son éligibilité aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin, la championne olympique sud-coréenne de patinage de vitesse sur piste courte Shim Suk-hee a déposé une demande d'injonction contre une interdiction décidée par la fédération nationale du sport, a indiqué ce jeudi une source.

La source, au courant de la procédure judiciaire a déclaré que Shim a demandé lundi au tribunal du district Est de Séoul d'annuler une suspension de deux mois imposée par l'Union coréenne de patinage (KSU), qui a été prononcée le 21 décembre de l'année dernière.

Le tribunal prévoit de tenir une audience pour Shim et la KSU mercredi.

Shim s'est vu infliger une suspension pour avoir dénigré des membres de l'équipe sud-coréenne dans des échanges de texte chargés d'explétifs avec un entraîneur de l'équipe nationale pendant les Jeux d'hiver de PyeongChang 2018.

Shim, double médaillée d'or olympique, a choisi de ne pas faire appel de la décision du Comité sportif et olympique coréen (KSOC) la semaine dernière, laissant supposer qu'elle prendra une autre mesure pour se faire réintégrer.

Néanmoins, même si le tribunal approuve la demande d'injonction de Shim, elle devra encore faire face à un autre obstacle pour se qualifier pour les Jeux olympiques.

La KSU terminera les inscriptions finales de l'équipe nationale pour les Jeux d'hiver du 4 au 20 février. Shim a remporté les essais olympiques en mai, mais a été retirée de l'équipe nationale en octobre, avant la saison de la Coupe du monde de l'Union internationale de patinage (ISU), lorsque ses messages texte ont été divulgués. Elle n'a pas participé à la compétition ou ne s'est pas entraînée avec l'équipe qui a participé aux Coupes du monde et la KSU peut ainsi décider de ne pas la choisir pour les Jeux olympiques, quelle que soit la décision du tribunal.

La patineuse de vitesse sur courte piste sud-coréenne Shim Suk-hee s'adresse aux journalistes avant d'assister à une audience disciplinaire de la Korea Skating Union (KSU) au siège de la KSU à Séoul, le 21 décembre 2021. (Yonhap)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page