Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Lee et Yoon se réconcilient et le PPP abandonne sa proposition d'éviction du chef du parti

Actualités 06.01.2022 à 23h18

SEOUL, 06 jan. (Yonhap) -- Le principal candidat de l'opposition à l'élection présidentielle, Yoon Suk-yeol, et le chef de son parti, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), ont conclu un accord surpris ce jeudi pour mettre fin à leur longue querelle.

Les députés du PPP ont également retiré leur demande d'éviction du président du parti, Lee Jun-seok, les deux hommes ayant réglé leur différend, qui a été estimé responsable de la récente méforme de Yoon dans les sondages, à deux mois de l'élection présidentielle du 9 mars.

Cette réconciliation surprise est intervenue après que Lee a déclaré, lors d'une assemblée générale des députés du PPP, qu'il espérait vraiment la victoire de Yoon et que ses critiques à l'égard de la campagne de ce dernier visaient à attirer l'attention sur la nécessité urgente de gagner le soutien des jeunes électeurs.

Il a également promis de faire de son mieux pour remporter l'élection.

«Bien qu'il puisse y avoir des points de vue différents sur la victoire aux élections, ne mettez pas en doute ma sincérité», a déclaré Lee. «Je vais avoir une discussion honnête avec Yoon aujourd'hui et demain. J'espère que nous pourrons régler notre malentendu et avoir une élection qui puisse toucher le cœur du peuple.»

Yoon a fait une apparition surprise à la réunion alors que Lee s'adressait aux députés.

«Lee a été choisi par le peuple et par vous, membres du PPP», a déclaré Yoon lors de la réunion. «Joignons nos mains pour remporter l'élection présidentielle en mars».

Les deux hommes se sont embrassés.

Lee était sur la sellette après que le chef adjoint du parti à l'Assemblée, Choo Kyung-ho, et d'autres députés aient proposé de l'évincer, déclarant qu'ils ne pouvaient tolérer les actions de Lee qui ont fait chuter Yoon dans les récents sondages d'opinion.

Lee était en désaccord avec Yoon sur des questions de campagne.

Après avoir dit qu'il assistera à la réunion à condition que leur débat soit montré au public, Lee est finalement apparu devant les députés et a expliqué sa position.

Il a déclaré qu'il assumerait n'importe quel poste dans la campagne si les députés du parti lui ordonnaient de le faire, faisant référence à son départ de la campagne le mois dernier en raison d'une dispute avec des collaborateurs de Yoon.

«Mais de cette façon, nous ne gagnerons pas le soutien des jeunes électeurs, dont nous avons besoin pour la victoire électorale», a-t-il déclaré, appelant à des changements fondamentaux dans la campagne du parti.

Cependant, Lee a finalement apporté son soutien à Yoon après que le candidat du PPP à la présidence soit apparu lors de la réunion et a appelé à un esprit d'équipe en mettant de côté leur histoire au profit de la victoire électorale.

«Je pense que notre candidat est le seul candidat du bloc d'opposition», a déclaré Lee après le discours de Yoon.

Yoon Suk-yeol (à droite), candidat présidentiel du Parti du pouvoir du peuple (PPP), et Lee Jun-seok, chef du PPP, posent pour une photo après la réunion du parti à l'Assemblée nationale à Séoul, le 6 janvier 2022. (Yonhap)

as26@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page