Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des hauts officiels sud-coréen et iranien discutent des actifs gelés

National 07.01.2022 à 11h54
Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Choi Jong-kun (2e à partir de la g.) rencontre son homologue iranien Ali Bagheri Kani à Vienne, le jeudi 6 janvier 2021, afin de discuter des actifs gelés de Téhéran en Corée du Sud en vertu des sanctions américaines. (Photo fournie par le ministère des Affaires étrangères. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 07 jan. (Yonhap) -- Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Choi Jong-kun et son homologue iranien Ali Bagheri Kani ont discuté des actifs gelés iraniens en Corée du Sud en vertu des sanctions américaines, a déclaré ce vendredi le ministère des Affaires étrangères, alors que la question bilatérale épineuse est sur la table des négociations à Vienne pour restaurer l'accord sur le nucléaire iranien.

Choi a rencontré Ali Bagheri dans la capitale autrichienne jeudi (heure locale) en marge de la huitième série de négociations pour sauver l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien (JCPOA).

La Corée du Sud ne prend pas part aux pourparlers de Vienne mais observe avec un grand intérêt les développements liés sur fond de tensions prolongées avec l'Iran sur ses actifs gelés en Corée du Sud en vertu des sanctions américaines qui ont été restaurées après que Washington s'est retiré du JCPOA sous l'ancien président Donald Trump en 2018.

Durant la rencontre, le vice-ministre sud-coréen a exprimé son espoir de voir un accord rapide sur le JCPOA et les deux côtés ont partagé le point de vue selon lequel les actifs de Téhéran doivent être débloqués bientôt, selon le ministère.

Les deux parties sont également convenus de promouvoir les consultations de travail sur les détails liés au processus de transfert d'argent, a indiqué le ministère.

L'Iran a des fonds gelés d'une valeur d'environ 7 milliards de dollars dans deux banques sud-coréennes, à savoir l'Industrial Bank of Korea (IBK) et la Woori Bank. Téhéran a demandé le déblocage des fonds.

Le sort des actifs gelés dépend apparemment des négociations entre l'Iran et les puissances mondiales. Leur dégel nécessite l'approbation de l'Office of Foreign Assets Control du département du Trésor des Etats-Unis, selon les officiels de Séoul.

Mercredi, le porte-parole du département d'Etat américain Ned Price a dit que la question de la levée des sanctions était au cœur de l'entretien en cours et que «rien n'est convenu jusqu'à ce que toutes les choses soient convenus».

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page