Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : moins de 4.000 cas pour le 4e jour et baisse des patients gravement malades

Actualités 10.01.2022 à 15h41
Queue
Réunion sur le Covid-19

SEOUL, 10 jan. (Yonhap) -- Les cas journaliers de nouveau coronavirus (Covid-19) sont restés en dessous de 4.000 pour le quatrième jour consécutif ce lundi sur fond de règles de distanciation sociale renforcées pour juguler la propagation du variant Omicron.

Le pays a ajouté 3.007 nouveaux cas de Covid-19, dont 2.768 contaminations locales, portant le nombre total de cas à 667.390, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le nombre journalier a poursuivi sa baisse après avoir été de 3.373 dimanche, 3.510 samedi et 3.713 vendredi.

La Corée du Sud a signalé 34 décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le total à 6.071, a ajouté la KDCA. Le taux de fatalité se situe à 0,91%.

Le nombre de patients dans un état grave s'est élevé à 786, passant pour la première fois en 34 jours en dessous de 800.

En novembre, le gouvernement a assoupli les restrictions antivirus dans le cadre des efforts pour retrouver une vie normale par phases en vertu du programme «vivre avec le Covid».

Les cas journaliers ont toutefois bondi à un record de 7.848 le 15 décembre, incitant le gouvernement à réimposer une série de restrictions antivirus révisées jusqu'au 2 janvier avant de les prolonger jusqu'au 16 janvier.

Les restrictions incluent le plafond de quatre personnes pour les rassemblements privés à travers le pays et le couvre-feu à 21h imposé aux cafés et restaurants.

Les autorités sanitaires examineront cette semaine l'éventualité d'un allégement d'une partie des mesures de distanciation sociale suite à la récente baisse des nouveaux cas même s'il est prématuré d'estimer que la quatrième vague épidémique touche à sa fin, a dit Sohn Young-rai, haut officiel de la santé, lors d'un point de presse.

En outre, la Corée du Sud projette de faire venir des médicaments par voie orale contre le Covid-19 la semaine prochaine, en s'engageant à les utiliser le plus tôt possible.

Plus tôt ce mois-ci, les autorités sanitaires ont décrété une période de validité de six mois pour le passe vaccinal désormais requis à l'entrée d'établissements publics tels que les restaurants, cinémas et instituts privés.

Les grands magasins, hypermarchés, centres commerciaux et grandes librairies ont été ajoutés à la liste des établissements qui bénéficieront de la période de grâce d'une semaine.

Les personnes et établissements qui enfreignent la règle du passe vaccinal se verront infliger une amende de 100.000 wons et de 1,5 million de wons au maximum par cas, respectivement.

La Corée du Sud a suspendu mardi dernier l'obligation de présentation du passe vaccinal pour les instituts privés et d'autres établissements d'enseignement privés suite à une décision d'un tribunal selon laquelle le système porte atteinte au droit à l'éducation du peuple.

Les autorités sanitaires ont souligné que le passe vaccinal était crucial pour protéger les personnes non vaccinées et le système de réponse médicale du pays.

La KDCA a indiqué que 43,03 millions de personnes, ou 83,9% de la population du pays, ont été entièrement vaccinées, et 21 millions ou 41% ont reçu une dose de rappel.

Le nombre de cas importés a atteint 239, portant le nombre total de tels cas à 19.137.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page