Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Washington condamne le tir de missile nord-coréen et exhorte Pyongyang à s'engager dans un dialogue

Actualités 12.01.2022 à 10h08
Missile nord-coréen

WASHINGTON, 11 jan. (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont condamné le dernier tir de missile de la Corée du Nord, a déclaré ce mardi la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, exhortant Pyongyang à s'engager dans un dialogue.

«Comme le département d'Etat et le Commandement pour l'Indo-Pacifique des Etats-Unis (INDOPACOM) l'ont dit clairement, nous condamnons le tir de missile balistique de la RPDC», a déclaré Psaki lors d'un point de presse à bord d'Air Force One qui se dirigeait vers Atlanta où le président Joe Biden doit prononcer un discours sur le droit de vote.

RPDC est le sigle du nom officiel du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

La Corée du Nord a tiré un missile en direction de la mer de l'Est mardi matin (heure de Séoul).

En se référant à un communiqué publié par l'INDOPACOM, Psaki a noté que le dernier tir de missile n'avait pas posé de menace immédiate aux populations, aux territoires ou aux alliés américains, mais a souligné que c'était un facteur de déstabilisation de la sécurité.

«Le tir est une violation de multiples résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU). Il pose une menace aux voisins de la RPDC au sein de la communauté internationale», a-t-elle dit. «Nous appelons la RPDC à s'abstenir de provocations supplémentaires et de s'engager dans un dialogue», a-t-elle ajouté.

Le tir de missile nord-coréen était le deuxième du genre en moins d'une semaine et Pyongyang a revendiqué mercredi avoir effectué avec succès le tir d'essai d'un missile hypersonique nouvellement développé.

Les officiels de Séoul ont dit que le missile tiré cette semaine a montré des améliorations par rapport à celui de la semaine dernière, en notant qu'il a volé à une vitesse maximale de Mach 10, ou 10 fois la vitesse du son, par rapport à Mach 6 pour le missile tiré la semaine dernière.

Un porte-parole du département d'Etat a dit plus tôt à l'agence de presse Yonhap que les Etats-Unis condamnaient le dernier tir de missile balistique de la Corée du Nord, mais qu'ils restaient déterminés à chercher la diplomatie et le dialogue avec le Nord.

«Nous demeurons engagés dans une approche diplomatique et leur demandons de s'engager dans un dialogue. Notre engagement à défendre la république de Corée et le Japon reste ferme», a assuré le porte-parole à Yonhap sous couvert d'anonymat.

Le porte-parole du département d'Etat Ned Price a refusé d'offrir une évaluation supplémentaire du tir de missile nord-coréen. Il a réitéré seulement que le comportement de la Corée du Nord représentait une menace pour ses voisins et la communauté internationale.

«Lorsqu'il s'agit de la Corée du Nord, nous continuons d'appeler la Corée du Nord à s'abstenir de provocations additionnelles et à s'engager dans un dialogue soutenu et réel», a-t-il déclaré dans un point de presse.

Price a noté que les Etats-Unis avaient proposé plusieurs fois de rencontrer la Corée du Nord sans condition préalable. «La RPDC n'a pas répondu à ces propositions», a-t-il indiqué. «Mais nous continuons de penser que le dialogue et la diplomatie sont la meilleure voie à suivre, et nous allons continuer de suivre cette voie avec nos alliés», a-t-il ajouté.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page