Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : plus de 4.000 infections pour le 2e jour consécutif, un record de cas importés

Actualités 13.01.2022 à 15h52
Des personnes attendent de subir un test de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre installé au terminal 1 de l'aéroport international d'Incheon, le mercredi 12 janvier 2022. Le pays a rapporté le même jour 381 cas importés, un record.
De nombreuses personnes font la queue pour se faire dépister du nouveau coronavirus (Covid-19) au centre provisoire dans l'arrondissement de Buk à Gwangju, le mercredi 12 janvier 2022. (Photo fournie par la mairie de l'arrondissement de Buk. Revente et archivage interdits)
Le ministre de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments Kim Gang-lip annonce l'autorisation du vaccin contre le nouveau coronavirus (Covid-19) de la société de biotechnologie américaine Novavax Inc., au ministère à Cheongju, dans la province du Chungcheong du Nord, le mercredi 12 janvier 2022.

SEOUL, 13 jan. (Yonhap) -- Le nombre de cas quotidiens de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud s'est situé au-dessus de 4.000 pour le deuxième jour consécutif ce jeudi, mettant les autorités sanitaires en état d'alerte élevé face à une éventuelle résurgence sur fond d'inquiétudes liées au variant Omicron.

Le pays a ajouté 4.167 nouvelles infections au Covid-19, dont 3.776 locales, portant le nombre total de cas à 679.030, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA). Le chiffre de jeudi marque une baisse par rapport à la veille mais est au-dessus de 4.000, alors que les nouvelles contaminations ont été dans les 3.000 durant une semaine environ.

Le nombre de cas importés a affiché un nouveau record avec 391 ce jeudi battant le record précédent marqué hier 380, portant le total à 20.189, en raison de la propagation du variant Omicron dans le monde entier, d'après la KDCA.

Parmi les nouveaux cas en provenance de l'étranger, 67,8% sont venus des Etats-Unis. Les autorités sanitaires ont demandé plus de vigilance aux gens qui ont participé au CES 2022 (Consumer Electronics Show) tenu à Las Vegas la semaine dernière alors que 119 personnes qui y ont participé ont été testés positifs ce jeudi. Les reconstitutions des itinéraires sont en cours.

Dans le but de contrer la propagation du variant Omicron venu de l'étranger, les autorités sanitaires ont décidé de renforcer le contrôle des certificats de test négatif pour l'ensemble des passagers arrivant en Corée du Sud et d'accroître le nombre d'hébergements pour l'auto-isolement.

Son Young-rae, un haut officiel du ministère de la Santé, a noté qu'«il est crucial de réduire les cas d'exemption de l'auto-isolement à un niveau minimum au lieu de chercher à interdire l'entrée à des passagers venant de pays spécifiques».

Le pays a signalé 44 décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le bilan à 6.210, selon les autorités sanitaires. Le taux de mortalité s'est élevé à 0,91%. Le nombre de patients atteints du Covid-19 gravement malades s'élevait à 701, restant en dessous de 800 pour le quatrième jour consécutif.

La situation des contaminations journalières a montré un signe d'atténuation grâce au durcissement des mesures restrictives ainsi qu'à l'accélération de la campagne d'inoculation des doses de rappel, mais les autorités gardent leur vigilance en raison de la propagation rapide du variant Omicron.

«Le mutant Omicron pourrait devenir le variant dominant du Covid-19 en Corée du Sud dans une ou deux semaines», a prévenu Son Young-rae. Actuellement, 12% des infections sont dues au mutant Omicron et le seuil des 50% pourrait être franchi, a ajouté l'officiel du ministère. Le nombre total d'infections devrait augmenter à cause du variant Omicron et pourrait être le point de départ d'une cinquième vague épidémique dans le pays.

Parmi les cas importés, plus de 80% ont été causés par le mutant Omicron.

Plus tôt dans la journée, le premier lot de 21.000 pilules antivirales Paxlovid du géant pharmaceutique américain Pfizer inc. est arrivé en Corée du Sud.

Le pays commencera à prescrire et à administrer vendredi les médicaments par voie orale, en commençant par les patients dont le système immunitaire est affaibli ou ceux de plus de 65 ans recevant un traitement à domicile ou dans des centres médicaux résidentiels. Le deuxième lot pour 10.000 personnes est attendu d'ici la fin de ce mois.

Les autorités sanitaires ont conclu l'achat de pilules antivirales de Pfizer pour 760.000 personnes et de MSD, société pharmaceutique américaine, pour 242.000.

Jeudi, 43,30 millions de personnes, soit 84,4% des 52 millions d'habitants du pays, ont été complètement vaccinées et 22,1 millions, soit 43,1%, ont reçu une dose de rappel, a indiqué la KDCA.

Le gouvernement a approuvé mercredi l'autorisation du vaccin contre le nouveau coronavirus de la société de biotechnologie américaine Novavax Inc. Le vaccin à base de protéines, Nuvaxovid, est le cinquième contre le Covid-19 à obtenir l'approbation pour une utilisation dans le pays. Les inoculations du vaccin Novavax devraient débuter dès le mois prochain.

Le gouvernement projette d'annoncer demain ses décisions sur la prolongation ou non des mesures de distanciation sociale appliquées depuis la mi-décembre suite à une explosion des infections.

Certains observateurs prévoient un assouplissement des restrictions mais des officiels anticipent une probable extension pour les deux semaines à venir alors que les vacances du Nouvel An lunaire entraîneront une augmentation des déplacements de la population.

Parmi les cas transmis localement, Séoul en a signalé 858, tandis que 1.444 provenaient de la province environnante du Gyeonggi et 224 d'Incheon, à 40 kilomètres à l'ouest de Séoul.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page