Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Publication d'un guide pour les femmes arabes immigrées à Incheon

Sport/Culture 14.01.2022 à 14h08

SEOUL, 14 jan. (Yonhap) -- Un guide pratique pour les femmes arabes immigrées dans la région d'Incheon, ville portuaire à l'ouest de la capitale, intitulé «Welcome To Incheon», dans le but de les aider à s'intégrer dans la société coréenne, a été publié en ligne en deux langues, coréen et arabe, par le Centre coréen des droits humains des migrants (KIHRC, www.wahha.net).

Le guide a été élaboré par 15 femmes arabes qui ont vécu des difficultés lors de leur arrivée en Corée du Sud. Le secrétaire général du KIHRC, Park Jeong-hyung, qui a initié cette publication, a confié à l'agence Yonhap que «tout le monde bégaie au début (de l'immigration)», «nous n'avons choisi que des bons conseils récurrents dans l'esprit d'aide d'une aînée aux cadettes dans la famille.»

Leurs premiers conseils pour les nouvelles migrantes sont de faire attention de ne pas créer de bruits après 20h dans les habitations afin d'éviter des conflits de voisinage comme la question des bruits est très sensible en Corée du Sud et de demander un titre de couverture sociale appelée «Happy People Card», une carte intégrant 17 primes, allocations familiales et aides à l'éducation, en autres.

Le guide offre des informations pour le contrat du logement, la naissance et l'éducation des enfants, l'ouverture d'un compte bancaire, l'usage des transports en commun, l'apprentissage de la langue coréenne et la recherche d'emploi.

D'après les explications du secrétaire de l'organisation à but non lucratif, «l'inscription dans un jardin d'enfants et faire les courses font partie des activités quotidiennes des Coréens mais tout ça devient compliqué pour ceux qui ne sont pas habitués», ajoutant «quand on cherche un logement, le conseil d'avoir un logement orienté vers le sud serait très pratique pour eux.»

Pour l'équipe de rédaction, les 15 femmes arabes immigrées du Yémen, de la Syrie et du Soudan, qui ont vécu plus de cinq ans en Corée du Sud, s'étaient portées volontaires. Dans la région d'Incheon, les arabes immigrés sont de plus en plus nombreux, notamment dans le secteur de l'exportation de véhicules d'occasion.

Le nombre de Yéménites s'élevait à 300 à Incheon en mars 2021. Les Syriens étaient 248 et les Irakiens 114. Il s'agissait de la deuxième plus grande communauté arabe dans le pays, après celle à Séoul.

Dans un rapport sur l'immigration étrangère à Incheon, la communauté des ressortissants des pays du Moyen-Orient sont nombreux dans l'arrondissement de Yeonsu à Incheon. Et les restaurants certifiés halal et les lieux de culte musulmans sont devenus nombreux.

Ce guide sous forme d'un livre numérique en deux langues est posté sur le site Web de l'organisation civique. Le lien de la version arabe est le suivant : http://www.wahha.net/ebook-210913-ar.

L'équipe de rédaction du guide «Welcome To Incheon» (Photo fournie par le secrétaire général du KIHRC, Park Jeong-hyung. Revente et archivage interdits)
Le guide «Welcome To Incheon» (Photo fournie par le KIHRC. Revente et archivage interdits)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page